publicite lactualite

RNS 2018 : Bilan positif selon les organisateurs

RNS - espoir gasy
L’équipe d’Espoir Gasy de Toulouse, championne de la 43e RNS à Lyon (Photo : Espoir Gasy Toulouse)
Par le 9 avril 2018 à 07:50 - mis à jour le 9 avril 2018 à 07:51

Les organisateurs de la 43e édition de la Rencontre nationale sportive qui s’est tenue à Lyon le week-end de Pâque (31 mars au 2 avril 2018), se disent entièrement satisfaits, à tous égards, du déroulement de cette manifestation.

« En termes d’affluence, le nombre estimatifs de 7000 personnes, tous statuts confondus, a été largement dépassé à ce 43e RNS de Lyon. Comme référence, 4000 billets ont été vendus pour les finales du sport, et 3000, au Village de Madagascar. A ceux-ci s’ajoutent les tickets d’accès gratuits pour plus de 2000 personnes », a expliqué Olivier Ramanana-Rahary (Liva), président du comité exécutif national de la RNS.

Côté financier, le président a fait savoir que le bilan pourrait être déficitaire, sinon ric-rac. « Qu’à cela ne tienne, il nous importe plus que de tous les acteurs que ce soit les exposants, restaurateurs, les sponsors,  ainsi que les sportifs, aient exprimé leurs satisfactions par rapport à l’organisation qui, de leur avis, a été une réussite », a-t-il ajouté.

Il en est de même pour le volet culturel dont d’aucuns ont reconnu le succès de la manifestation dénommée « Alin’ny Kolontsaina » (Nuit de la Culture) où les différentes manifestations, à savoir la dictée en langue malgache, le concours d’art oratoire, sinon le tournoi de Fanorona, ont connu des réussites remarquables. « L’amélioration du volet culturel est remarquable », ont-ils souligné à l’unanimité.

Des infrastructures appropriées

Selon les dires du président du CEN, la réussite de cette 43e édition est tributaire de l’existence de différentes  infrastructures qui se prêtait bien aux différentes activités. Ainsi, le Village de Madagascar comportait 41 tentes des exposants, 5 restaurateurs et 1 podium avec de très belles animations comme Nanja ou Lôla. En sport, le Palais des Sports de Gerland dans sa meilleure configuration peut accueillir 6000 personnes.

« Logistiquement, la RNS c’est 5 terrains de foot et un de plus pour les jeunes, 5 gymnases de basket, 2 gymnases de volley de 3 terrains chacun, un dojo, une piscine, une salle de tennis de table, un boulodrome de 30 terrains tracés, 6 courts de tennis, dont 4 extérieurs. Quant au Village de Madagascar, il faisait 90m x 30 m », a-t-il rappelé.

Mais comme tout ne peut être parfait dans le meilleur des mondes possibles, cette édition a tout de même eu son petit couac. L’incident survenu lors de l’une des demi-finales de football. « L’équipe de foot de Lyon, ayant perdu son match des demi-finales contre Espoir Gasy de Toulouse, par 4 à 0, s’en est pris à l’arbitre qui n’était autre que l’ancien sociétaire de l’équipe nationale, Christian Rakotoarimanana, dit Christian kely ». Offusqué par cet acte, le public est intervenu pour neutraliser les agresseurs, et il s’en est fallu de peu pour qu’il n’ait lynché le gardien de but lyonnais, si les membres du service d’ordre de la RNS ne les en a empêchés », conté le président du comité exécutif de la RNS.

En dépit de cet incident, le foot reste malgré tout l’un des sports favoris de la RNS. « Les enjeux du football à la RNS sont importants et élevés, car les meilleurs joueurs malgaches évoluant à l’étranger participent au sein des différentes équipes présentes à cette manifestation. Le titre de champion dure une année et suscite l’envie des 32 équipes inscrites généralement au tournoi », a-t-il fait remarquer. Et d’ajouter : « La RNS reste un tournoi de bonne tenue selon sa devise « firahalahiana vao fifaninanana », il faut empêcher que l’image soit ternie par les comportements antisportifs d’une équipe comme celle de Lyon qu’il faut sanctionner et empêcher de participer ».

Pour en revenir au comité exécutif de la RNS, Olivier Ramanana-Rahary, le président, a annoncé qu’à l’occasion du 20e anniversaire du CEN, un événement festif sera organisé à Savigny-le-Temple,le 14 avril prochain.



Étiquettes :
Ajouter commentaire

  1. Ramamonjisoa Richard dit :

    Tokony hamafisina ny isan ny vahiny mahazo milalao eo ambony terrain. Fa misy fotoana vahiny ny efatra -dimy mpilalao vahiny eo ambony kianja milalao miaraka.
    Jereo amin zao sary izao, ny fiantombohin ny zava-misy, dia alefaso ny adi-hevitra.
    Mankasitraka tompoko.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *