publicite lactualite

Ski – Mialitiana Clerc : un rêve qui devient réalité

Mialitiana Clerc et son père
Par le 13 mars 2018 à 08:34

À 16 ans seulement, Mialitiana Clerc vient de vivre le rêve de tout sportif de haut niveau en participant aux Jeux Olympiques d’hiver en Corée du Sud, en février.

Mialitiana Clerc a atteint le plus haut niveau mondial en disputant les Jeux Olympiques d’hivers de Pyeong Chang en Corée du Sud, en février dernier. Mieux, la jeune française d’origine malgache, malgré son jeune âge (16 ans), a bien goûté à ce rendez-vous planétaire en intégrant le Top 50 (48e) du slalom et du géant. C’est la première femme malgache à avoir réalisé cet exploit. « L’expérience des Jeux a été extraordinaire : ambiance, rencontres au cœur même de la manifestation. La plus belle chose étant d’avoir défendu les couleurs de la Grande Ile, mon pays d’origine. L’occasion pour moi d’écrire un chapitre dans l’histoire du ski malgache », a-t-elle confié avec fierté.

Ce n’était qu’une première étape dans sa carrière sportive qui s’annonce brillante et une réelle opportunité pour évoluer au niveau mondial. « Mon ambition est une progression permanente afin d’atteindre les premières places, aussi bien en Coupe du monde, qu’aux championnats du monde. Et bien entendu, aux Jeux olympiques d’hiver de 2022, je vise une médaille », poursuit-elle.

Mia Clerc, figurant parmi les meilleures skieuses françaises, participera à des compétitions de la Fédération internationale de ski (FIS) dont les championnats du monde, en Suède en 2019. L’occasion pour elle d’améliorer son classement mondial. Un grand défi pour Mia qui est bien entourée, étant donné que son père est un adepte de marathon et de trail, sa mère enseigne le Yoga, et que son oncle est un journaliste sportif.

Une vie meilleure

La jeune fille, ayant été adoptée par le couple français Clerc alors qu’elle n’était même pas âgée de 2 ans, a goûté aux plaisirs de la neige de Haute-Savoie à l’âge de six ans en famille, puis à huit ans. « Ma vie a débuté en novembre 2001 à Madagascar. Ma maman biologique, en grandes difficultés, a dû me confier à un orphelinat, en vue d’une adoption, afin de m’offrir la chance d’une vie meilleure », a-t-elle raconté.

Cet amour pour les montagnes et la glisse l’a amenée à intégrer le club Interclub Magland de la Haute-Savoie à 8 ans. Et depuis elle ne s’est plus arrêtée. D’année en année, la pratique du ski est devenue une véritable passion. Pour son parcours, Mia Clerc a progressivement franchi les étapes allant des compétitions régionales, nationales, pour parvenir à l’international où ses accomplissements techniques et ses résultats de courses étaient des plus prometteurs.

Souhaitant donner une dimension affective à son projet sportif qui est de devenir une des meilleures skieuses au Monde, la décision de représenter Madagascar aux Jeux Olympiques a été prise au printemps 2017, lorsqu’elle était en vacance au pays. Elle a donc intégré la Fédération malgache de ski. « Même si j’ai grandi et me suis ’entraînée en France, Madagascar reste à jamais mon pays d’origine où habite encore une partie de ma famille », a-t-elle fait elle savoir.

Afin de s’entraîner dans les meilleures conditions (ski, musculation, course à pied et montagne), elle poursuit ses études par correspondance. Au-delà des performances sportives, en tant que première représentante malgache dans le ski alpin, Mia a d’autres projets qu’elle tient à cœur qu’est la promotion de la femme. « Je tiens particulièrement à promouvoir et participer au développement de la femme et du sport féminin malgache. », confie-t-elle. Un grand challenge en tout, mais selon Mia, vouloir c’est pouvoir.


Étiquettes : ,
Ajouter commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

318 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
+1