publicite lactualite

Pétanque : une saison 2017 faste pour Madagascar

Par le 21 décembre 2017 à 09:40 - mis à jour le 20 février 2018 à 16:21

Une mention spéciale pour la pétanque malgache. Elle a raflé un titre mondial chez les juniors garçons et un titre continental chez les seniors cette année.

La saison 2017 a été une année faste pour la pétanque malgache. L’occasion pour les Malgaches de confirmer une fois de plus qu’ils sont intouchables dans cette discipline, aussi bien au niveau mondial que continental. Après le sacre des seniors à domicile en 2016, les jeunes ont emboîté le pas à leurs ainés, à Kaihua, en Chine lors des seizièmes championnats du monde, en s’offrant le maillot arc-en ciel pour la première fois de leur histoire.

C’était par la plus belle des manières que le quatuor malgache formé par Fifaliana Tendry, Fitahiana Andriamanda, Jean François Rakotodrainibe et Anjarasoa Ravohitrarivo, l’ont emporté au Mondial juniors, face à la formation française composée de Théo Ballière, Maxime Charrier, Jeremy Gelin et Adrien Delahaye (13 à 9). L’occasion pour la Grande Ile de prendre sa revanche après une finale perdue en 2015, toujours contre les Français.

Dans ce même rendez-vous, les dames ont quant à elles frôlé l’exploit. Malchanceux, le quatuor Cicine-Mirana-Hasina-Tita a quand même signé sa meilleure performance de l’histoire en remportant la médaille d’argent, c’est-à-dire le titre de vice-championne mondiale, derrière la France formée par Charlotte, Angélique, Anna et Caroline (13 à 6).

Sur tous les fronts

Le sacre mondial a sonné pour la Grande dès le mois de septembre en Tunisie où elle a conquis le titre africain, mais cette fois en triplette homme. Histoire de briller sur tous les fronts. Alhenj Zoel Tonitsihoarana dit « Toutoune », Solofo Yves Andrianomenjanahary dit « Donga », Maminirina Ramanantsoavina alias « Glou » et Haja Rafanomezantsoa, ont renoué avec le titre africain, huit ans plus tard, après avoir dominé la formation tunisienne par le score net de 13 à 7. Cerise sur le gâteau, Toutoune a lui-aussi été sacré au concours  de tirs de précision.  Des succès qui portent d’ailleurs la patte du vice-champion du monde d’Izmir, Dolis Randriamarohaja. Avec ses riches expériences, il a fait des champions du monde comme ce fut aussi le cas lors du sacre mondial des seniors de l’année dernière au Palais des Sports de Mahamasina. La fédération, par le biais, tant de son président que des techniciens, a elle aussi, contribué d’une manière efficace, à l’obtention de ces titres. En effet, l’équipe de la fédération n’a pas ménagé ses peines pour préparer et emmener les équipes nationales dans ces différentes compétitions internationales, voire mondiales. Un bilan positif en somme.

Après ces belles démonstrations, Madagascar s’est aussi qualifié pour le Mondial senior de 2018 en Belgique, alors que les juniors et les dames attendent 2019 pour pouvoir rééditer leurs exploits. Un autre pari à tenter.

 



Étiquettes :
Ajouter commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *