in

TCIM : L’Angola sur la ligne de départ

CYCLISME
Le président de la Fédération malgache de cyclisme, Relaha Jean Claude fier de la venue des coureurs étrangers.

Le Tour cycliste international de Madagascar (TCIM) monte en notoriété. Après la France, La Réunion et la République Démocratique de Congo, l’Angola viendra se mettre cette année sur la ligne de départ de cette course qui se déroulera du 7 au 17 décembre prochain.

« L’Angola sera de la course. Et nous attendons encore la confirmation des coureurs hollandais qui hésitent encore à cause de l’épidémie de peste », annonce avec fierté Jean-Claude Rehala, président de la Fédération nationale du cyclisme, lors d’une rencontre avec la presse au siège du Comité Olympique Malgache (COM). Ce rendez-vous annuel des amoureux du cyclisme ne cesse d’attirer les coureurs étrangers. Cette année, il prendra le départ à Toliara le 7 décembre pour rejoindre Manakara et Mananjary pour atteindra l’arrivée à Antananarivo le dimanche 17 décembre.

Retour en force

Avec la venue de ces coureurs étrangers, la Fédération a limité à 36, soient six équipes, le nombre des coureurs locaux. Leurs noms seront connus dimanche après le Trophée des As, l’ultime épreuve de sélection. Pas moins de soixante dix coureurs venant des quatre ligues régionales sont ainsi attendus du côté de Bypass ce jour-là pour disputer leur ticket pour l’emblématique TICM. Ce weekend, les cyclistes en découdront avec la course individuelle contre la montre de 15 km sur la route de Bypass et la course sur route longue de 140km reliant Antananarivo-Ambatolampy- Imerinkasinina, prévue dimanche.

Après le Trophée des As, les coureurs pourront se rattraper au Grand Prix d’Ilakaka qui sera disputé en Open. Cette course, quatorze ans plus tard, revient en force cette année avec 4 millions d’ariary de prime pour le gagnant. Le deuxième décrochera 3 millions et 2 millions pour le deuxième. Elle servira de repêchage pour la Fédération afin de clôturer la liste des meilleurs susceptibles pour compléter le quota du tour en cas de désistement d’une équipe étrangère.