EN CE MOMENT : Coronavirus Covid-19 Liberté d'expression Tsaradia

Tenu en échec face au Niger, le Barea Madagascar est éliminé de la CAN

| 30 mars 2021 à 20:07 | Sport
madagascar vs niger

Cette fois-ci, les Barea ont avoué leur limite. Ils ont été tenus en échec par les Nigériens dont l’enjeu au match de ce jour n’était qu’une sortie honorable de cette CAN. Alors que pour celui l’équipe nationale l’objectif était la qualification pour la suite de cette compétition. 

Par leur victoire sur les Ethiopiens, les Ivoiriens ont fait leur part de travail en ouvrant un portail béant pour permettre aux  Barea d’entrer dans la phase finale de la CAN 2021 Cameroun, mais les Barea ont préféré se cogner au mur, et tomber. C’est ainsi qu’on peut décrire la situation lors du match de l’équipe natinale malagasy au stade de Bariakdimy à Toamasina de ce jour. 

Renier une porte qui s’ouvre 

Cet après-midi, alors que le commentateur du match des Barea contre Le Mena à Barikadimy, annonçait les avantages pris par les Ivoiriens dans le match de retour de ces deux formation, l’équipe nationale peinait à nager dans la margarine. A leur fougue improductive durant la première période, les Nigériens ont répondu par des contre-attaques, en récupérant les passes mal orientées.  

Les excuses sur l’altitude et la chaleur comme cause de leurs déboires en Ethiopie ne tiennent plus. La vérité est là, tel un grand soleil en plein été : Leur jeu était fait de maladresses et de manque de concentration. Pas besoin de statistiques pour affirmer que le nombre de passes à l’adversaire que les Barea ont perpétrées sont largement plus nombreuses que celles qu’ils ont réussies. Signe de manque flagrant de concentration. C’est justement cette concentration qui faisait défaut chez les protégés de Nicolas Dupuis, les faisant faire ces actes irréfléchis et précipités. 

A lire également :  Judo - Championnat d'Afrique : Les spécialistes en kata assurent la mission

Et curieusement, c’est le joueur local Rajo Razafindrabe, défenseur de Cosfa, pourtant novice de l’équipe nationale et des matches internationaux, qui a le plus soigné son jeu. A se demander s’il ne serait pas temps de réétudier le mode de recrutement de l’équipe nationale et de accordant un peu plus de considération auxfootballeurs locaux. La victoire des Ethiopiens, une équipe dénuée d’éléments évoluant en occident, témoigne des faits.    

Réveil des Nigériens

A l’opposée, les Nigériens, au début dépassés par la fougue et l’impétuosité des Barea, ont fini par se rendre compte que simagrée et était stérile. Le RayanRaveloson, considéré comme un deus- ex-machina, a misé sur la précipitation pour prouver qu’il était digne de cette mission salvatrice. Mais son « individualisme» a nui à ses coéquipiers dont les appels de balle ont été ignorés. Pour les autres joueurs des Barea, la prestation n’était guère mieux. Seul Jérôme Mombris a fait preuve de mobilité par des actions positives. Et l’on étonnait de voir Njiva Rakotoarimalala se bronzer sur le banc des remplaçants jusqu’à la 61e minute, alors que des éléments, supposés performants, étaient visiblement à bout, tant de force que d’idée. 

Bilan du groupe K aux éliminatoires de la CAN 2021 : A la première place se trouve la Côte d’Ivoire qui a ajouté trois points de plus à son compte, et en totalise ainsi 13, contre 9 pour Ethiopiens, classé 2ème, et 8 pour les Barea, après le score nul qu’ils ont fait aujourd’hui. Quant aux Nigériens, ils ont réussi leur pari, celui de pouvoir sortir la tête haute de cette Coupe d’Afrique des nations. 

0 Partages
Dans le même sujet :
À lire sur lactualite.mg