EN CE MOMENT : Covid-19 Coronavirus Netflix

Ecole de football : 67Ha City, un exemple à suivre

| 18 mars 2021 à 12:28 | Sport
67ha City

Depuis quelques années, les écoles de football, en tous genres foisonnent, aussi bien dans la capitale où se trouve le plus grand nombre, que sur les régions. A Antananarivo, l’une d’elles, 67City FC, fait école.

Fermeté et rigueur. « Soyez fermes et décidé dans vos tirs. Ne ménagez pas votre force ». C’est ainsi que Yves Rakotomalala, l’un des éducateurs et coach des jeunes U15 élites et U11 Académie de l’école de foot, 67City FC, s’adresse à ses jeunes footballeurs sur le terrain en terre battu, en plein milieu du quartier des 67Ha sud. « Ne traînez-pas, soyez rapides dans vos déplacements. Ceux qui n’arrivent pas à suivre les consignes qu’ils rejoignent le banc des remplaçants », somme-t-il. Et la mise en pratique s’accompagne de suite à la parole. Quelques uns ont du quitter le terrain pour devenir pendant quelques minutes les observateurs de leurs coéquipiers. « Pour se faire respecter et réussir à maitriser les jeunes, il faut être sévère et rigoureux, sans pour autant être agressif. Il ne faut pas oublier que les séances d’entraînement doivent être exécutées avec plaisir, tant pour les footballeurs que pour les coaches qui doivent en plus tenir compte du volet éducation, tant morale que scolaire», a souligné Yves Rakotomalala.

A lire également :  Football : Les Barea de Madagascar perdent deux places au classement de la FIFA

Savoir-jouer et savoir-être

« En plus des capacités sportives, il faut inculquer à ces jeunes la bonne conduite, en commençant par le respect, entre eux-mêmes, envers les éducateurs, et envers les autres personnes. Faire en sorte d’avoir des footballeurs aux corps et aux têtes bien faites », ont expliqué Yves Rakotomalala et Hery Andrianarimanana, éducateur de la catégorie des U18 élites et U11 académie. Et de préciser que tous les joueurs membres de 67City FC sont scolarisés, et qu’après chaque examen scolaire, les éducateurs vérifient leurs résultats.

« En cas de baisse de leurs notes à l’école, nous les privons des séances d’entraînement, et cela jusqu’à ce que nous constatons une nette amélioration de leurs performances scolaires », a fait savoir Yves Rakotomalala qui a renchéri que les éducateurs ont observé des différences nettes entre les footballeurs et les jeunes du quartier qui ne font pas du sport. « La preuve de l’efficacité de leur système d’éducation », selon les éducateurs et coaches de 67City FC.     

Le foot, pour éviter la délinquance

L’école de foot de 67City FC, fondée par Cédric Djaovonjotombo en 2015, compte 210 jeunes footballeurs membres, dont la plupart  (60%) habitent les quartiers des 67Ha et les environs. « Afin de les détourner de la délinquance et des autres habitudes néfastes », a-t-il expliqué le pourquoi de son initiative.

A lire également :  Football - Orange Pro League : Une formule plus accommodante

Pour leurs entrainements, les équipes de 67City FC utilisent deux terrains, celui du Malacam pour les séances de samedi, pour l’académie, c’est-à-dire les moins de 12 ans, et celui des 67Ha sud pour les plus de 12 ans, les mercredis après-midi. Pour les U18, ils sont en passe d’obtenir le statut de D2, et intégrer ainsi la section de Tana Ville, pour disputer le championnat de cette structure qui commence le mois prochain.

0 Partages
Dans le même sujet :
À lire également