EN CE MOMENT : Covid-19 Coronavirus Netflix

Rugby : Les Makis dames se préparent pour les J.O

| 12 mars 2021 à 11:54 | Sport
rugby maki dame

Une fois de plus, les Makis dames vont partir sous d’autres cieux y préparer le summum des compétitions de rugby, outre le championnat mondial, celle des jeux Olympiques. 

L’équipe nationale féminine de rugby à sept, les Makis dames, préparent sérieusement le tournoi de repêchage en vue des prochains Jeux Olympiques. Deux sorties à l’extérieur sont prévues à cet effet. La première sera un stage de préparation en Tunisie, du 28 avril au 8 mai 2021. Pour le second, il s’agira d’un tournoi de repêchage auquel participeront 12 équipes issues des cinq continents, et qui se tiendra à Monaco en juin prochain. Outre l’Afrique, l’Océanie, l’Amérique et l’Asie qui ont chacun un quota de deux formations qui disputeront cette compétition, l’Europe quant à elle, en aura deux de plus. Ce qui fait un total de quatre équipes participantes pour ce continent.

Pour le moment, ce sont 22 joueuses des Makis dames qui participent au regroupement depuis le mois d’octobre de l’année dernière, lors de la période de la fin du confinement. Au final, il y en aura 15 qui partiront au stage en Tunisie, et 12 au tournoi de repêchage à Monaco. A savoir qu’à l’issue de cette compétition, seules les deux meilleures équipes seront qualifiées pour les Jeux Olympiques.

Besoin d’aides

En Tunisie, les besoins logistiques des Makis dames seront entièrement pris en charge par Rugby Africa, la confédération africaine. « Cependant, pour le frais de déplacement, le problème demeure entier, puisque le coût du billet d’avion pour chacun des membres de la délégation partante est d’environ 6.300.000 ariary, alors qu’il y aura au total 18 personnes », a fait savoir le président de Malagasy Rugby (la fédération nationale), Marcel Joseph Rakotomalala. Côté encadrement technique, deux entraîneurs à savoir Eric Randrianarison dit « Sefo », et Manantsoa, le » préparateur physique accompagneront les Makis dames en Tunisie où elles suivront le stage sous la houlette de techniciens choisis par Rugby Africa. Au terme de ce stage de préparation en Tunisie, les trois équipes participantes - Madagascar, Kenya et Tunisie - disputeront un tournoi auquel prendront éventuellement part d’autres formations, en tant qu’invités.

A lire également :  Rugby - Top 6 Océan Indien : FT Manjakaray veut confirmer devant Highland Blues

En matière de tournoi de repêchage, il faut savoir que les Makis dames y ont participé depuis 2016 où elles se sont retrouvées au 13e rang sur 16 équipes participantes. En ce temps-là, le nombre d’équipe engagées dans la compétition était de 16, dont trois par continents, auquel s’ajoute une formation en sus pour l’Europe.

Mais bien que la préparation de ces sorties aille bon train, le président de Malagasy Rugby a confié que cette entité manque de moyens pour subvenir aux besoins à tous égards de l’équipe. « Nous avons sollicité l’aide de l’Etat, mais jusqu’à maintenant, nous sommes toujours dans l’expectative quand à la réponse à notre demande », a-t-il confié, tout en ajoutant que c’est surtout lors de la préparation que l’équipe nationale a le plus besoin d’aides, et que les Makis féminins méritent d’être soutenu, vu leur classement appréciable, au 3e rang, derrière l’Afrique du Sud et le Kenya .

Une moralité évoluant des rugbymen

Parlant des Makis hommes et des rugbymen en général à Madagascar, le président de la fédération a fait savoir qu’il y a eu une nette amélioration de leur moralité. L’aspect éducatif a porté ses fruits. Nous avons constaté que les joueurs sont de plus en plus conscients que c’est de leur comportement que dépend leur évolution et leur réussite dans le rugby. Aujourd’hui, seule une partie infime des rugbymen prend de la drogue, essentiellement du chanvre indien. Et encore ceux-ci se font houspiller par les autres qui leur conseillent d’arrêter cette habitude néfaste pour la santé », a-t-il expliqué. Il en est de même pour ceux qui ne soignent pas leur apparence. « Il faut nous parer de belles tenue, et nous vous prouverons de quoi nous sommes capables », auraient-ils promis au président de Malagasy Rugby.

A lire également :  Ethiopie VS Madagascar : les Walya dominent les Baréa (4-0)

Les 22 Makis dames, en regroupement

  • Piliers : Aina (Asut), Nofy (SCB), Vola (FTFA)
  • Talonneurs : Sarindra Grande (3FB), Monica (JSM), Laurence (SCB)
  • ½ de mêlée : Zovanah (SCB), Joëlla dite Soussou (FTM), Vonjy (3FB)
  • Ouverture : Sophie (3FB), Nandrianina (FTFA), Vachilly (RCTS)
  • Centre : Dina (3FB), Claudia (FTM), Patricia (SCB)
  • Ailiers gauche : Faniry dite « Rakay », SCB, Valérie (Asut), Hanitra (UASC
  • Ailiers droits : Vero (RCTS), Mialy (UASC), Volatiana (3FB), Sandra (FTM)
0 Partages
Dans le même sujet :
À lire également