publicite lactualite

Société civile : 33 miliards d’ariary pour la mise en place de Dinika 2

dinika 2
Par le 8 septembre 2017 à 17:50 - mis à jour le 11 septembre 2017 à 11:42

Après un bilan positif sur le programme Dinika 1, l’Union Européenne  a décidé de continuer son appui à l’organisation de la société civile malgache. La signature de convention du nouveau programme Dinika 2 s’est tenue ce matin à Antananarivo.

Etat de droit

La volonté des organisations de la société civile malgache dans leurs actions de lutte pour la mise en place d’un Etat de droit, de la culture de la redevabilité, du développement inclusif durable et de l’égalité des droits n’est plus à démontrer. Des obstacles entravent toutefois l’atteinte de ces objectifs tels que le manque, ou  plutôt l’insuffisance des moyens financiers et techniques, entre autres. La signature de la convention de financement entre le ministère des Finances et du Budget et l’Ambassadeur de l’Union européenne à Madagascar portant sur la mise en œuvre du mécanisme intégré d’appui à la société civile à Madagascar-Dinika arrive donc à point nommé.

L’UE soutient l’organisations de la société civile malgache

D’un montant de 33 milliards d’ariary (9,5 millions d’euro), cette convention est le fruit de l’engagement de l’Union Européenne dans le soutient des organisations de la société civile malgache. Dans le cadre du 11ème FED (Fond européen pour le développement), cette convention de financement vise à « renforcer les capacités des organisations de la société civile (OSC) malgache d’un point de vue institutionnel et opérationnel tout en améliorant leurs actions et participation en tant qu’acteurs de gouvernance en faveur de la consolidation de l’Etat de droit, de la culture de la redevabilité, du développement inclusif durable et de l’égalité des sexes ».

11ème FED et GIZ

Le programme d’appui se fait à travers la poursuite du Fonds Commun multi-bailleurs d’appui à la société civile à Madagascar dont la phase pilote a été réalisée dans le cadre du programme Dinika 1 et la 10ème FED-UE. A cet effet, il représente une subvention d’un montant total de 33.060.000.000 ariary (9.500.000 euros) dont la contribution du 11ème FED ou fond Européen au développement s’élève à 27.840.000.000 ariary (soir 8.000.000 euros). Le programme fait également l’objet d’un financement conjoint de 5.220.000.000 ariary de la part de la coopération allemande à travers la GIZ. La gestion de ces fonds sera quand à elle confié à la GIZ et dont la perspective sera de mettre en place une évolution graduelle vers un mécanisme autonome national.

La continuité de Dinika

Le programme Dinika 1 a été un succès. Il convient de noter que le programme a contribué à mettre en place un réveil citoyen au sein de la société civile malgache. Cette dernière s’est, en effet, engager comme acteur incontournable de gouvernance dans le pays. Le nouveau programme, le Dinika 2, se veut également être la continuité du premier. Notamment, dans la démarche innovante qui consiste à appuyer la société civile à travers un accompagnement spécifique telle que des formations adaptées, un dispositif de facilitation et enfin des modalités de financement répondant à leurs attentes. L’initiative de l’UE voudrait donc réaffirmer sa volonté dans les actions de soutien aux citoyens malgaches (à l’Etat également) dans la promotion de la bonne gouvernance et du développement inclusif. Ledit développement qui devrait se faire aussi bien au niveau local que national.


Étiquettes : , ,
Ajouter commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
+1