publicite lactualite

Transport urbain : le projet de hausse des tarifs mort-né !

taxi be
(© Mamy Randrianasolo / lactualite.mg)
Par le 13 avril 2018 à 07:14

Annoncée ce 10 avril 2018, la hausse du tarif des taxi-be ne sera pas suivie d’effet.

Deux jours après qu’ils ont haussé le ton, les transporteurs de la capitale malgache rebroussent chemin. La cause ? Ils ont été convoqués au bureau du directeur général de l’ATT ou Agence des Transports terrestres durant l’après-midi du 12 avril 2018 à Ampasapito. Une rencontre qui s’est avérée «fructueuse» selon les deux parties et qui a abouti à un consensus correspondant à la tenue du tarif actuel qui est de 400 ar. Une décision prise de concert par les transporteurs venus sur les lieux (représentant de l’UCTU, l’UCTS, de l’UCTU Fa et de la FMA) et le Col Andry Rakotondrazaka, DG de l’ATT. Selon ce dernier, «la non-application de la hausse a été convenue étant donné que les deux parties se sont mises d’accord sur l’importance de mettre en place une commission qui devrait trancher sur la problématique du transport urbain dans la capitale». Il convient de noter que la mise en place de la commission fait partie des revendications des transporteurs selon lesquelles le «transport urbain et suburbain est l’affaire de nombreux ministères». Entre autres, le ministère des Transports, celui de l’énergie, celui de l’industrie et le M2pate. La commission aura comme missions de trancher sur les problèmes des transporteurs relatifs aux compensations, de tarif à mettre en place…

Simple alarme !

Le Col Andry Rakotondrazaka a noté que les transporteurs n’ont pas eu l’obligeance de leur faire part du projet de hausse du tarif. «Nous n’avons pas été notifiés par une lettre officielle de la part des transporteurs et nous avons été surpris par l’annonce effectuée le 10 avril dernier » a fait savoir le numéro un de l’ATT. « Ce qui amène le ministère de tutelle, via l’Agence des Transports Terrestres à ne considérer l’annonce que comme un avertissement, une sonnette d’alarme à l’endroit des responsables » a lancé  le Col Andry Rakotondrazaka. Profitant de l’occasion, ce dernier a tenu à rappeler une disposition légale concernant la hausse du tarif des transports publics. Disposition légale en la loi 2004-053 articles 9 et 10» renchérit le Col Andry Rakotondrazaka. Par ailleurs, les transporteurs ont annoncé avoir été satisfaits par la réunion qui s’est tenue à Ampasampito. « Nous sommes satisfaits de la décision de mettre en place une commission pour trancher sur les problèmes inhérents au transport dans la capitale» a lancé Lovasoa Andrianantoandro, président de l’UCTU.



Étiquettes :
Ajouter commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *