EN CE MOMENT : Coronavirus Covid-19 Liberté d'expression Tsaradia

Sachets en plastique : Des interdictions non-effectives

| 10 mars 2018 à 09:35 | Société
sachet plastique

Presque une année après la publication du décret 010-2017 portant interdiction de production, d'importation, de commercialisation, de constitution de stock et d'utilisation des sachets et des sacs en plastique sur le territoire national, ces produits interdits pullulent toujours sur les marchés.

Une bataille. C’est ce qui définit le projet ambitieux du ministère de l’Environnement, de l’Écologie et des forêts d’interdire les sachets en plastique de dimension supérieur ou égale à 50 microns dans la Grande-Île. Incrustée dans le quotidien des Malgaches, l’utilisation de ces produits  semble quasi-automatique, voire indispensable. Les risques écologiques ne sont toutefois plus à démontrer, étant donné le temps extrêmement long que ces objets mettent pour se dégrader. Les sachets en plastique présentent également des risques sanitaires pour ceux qui les utilisent. Comme l’a fait savoir Nosilalaonomenjanahary, chef de service de la communication environnementale et écologique auprès du ministère de tutelle, le fait de brûler les sachets plastics pour en faire des combustibles a des effets cancérigènes. Et d’ajouter que les Malgaches ignorent les risques qu’ils encourent en utilisant les sachets en plastique pour faire du feu. Compte tenu de ces risques, les sachets en plastique devraient être effectivement et définitivement interdits dans le pays. Une décision que beaucoup d‘autres pays d’Afrique, dont le Rwanda, ont prise. Il convient de noter qu’avant l’entrée des produits dans la Grande-île, les Malgaches avaient l’habitude d’utiliser des sacs ou des emballages en papier.

A lire également :  Bois de rose : La CITES constate du progrès
0 Partages
Dans le même sujet :
À lire sur l'actualité.mg