EN CE MOMENT : Coronavirus Covid-19 Liberté d'expression Tsaradia

DRS Menabe : « les rumeurs sont plus dangereuses que la peste »

| 12 octobre 2017 à 21:02 | Société
menabe

Les fausses informations véhiculées par certaine personnes rendent difficile la lutte pour contenir la peste. Elles constituent également l’une des causes des situations de psychose que traversent les Malgaches.

Le directeur régional de la Santé publique de Menabe, Fanjambololoniaina Rasamoelina,  a apporté son point de vue quant à la situation actuelle de la peste. Cette dernière a affirmé : « Trop de fausses informations sur des cas de peste sont véhiculées, aussi bien dans la capitale que dans les régions comme le Menabe ». Ce qui constituent, d’après toujours ses dires, des obstacles quant à la mise en œuvre des actions de lutte pour maîtriser l’épidémie.

A lire aussi : Epidémie de peste : Le monstre du passé ressurgit à Madagascar

Face à cette menace et obstacle, les ripostes du Ministère de la Santé ne se sont pas fait attendre, si l’on croit à Fanjambolololiaina Rasamoelina. En effet, un système de filtrage des appels vers les numéros verts a été mis en place. La DRS de Menabe d’expliquer : « Centralisés, les appels  permettent de retracer les numéros des appelants. Plus concrètement, les appels vont au niveau du central qui les redirige vers les régions concernées tout en indiquant les numéros des personnes qui ont appelé ».

A lire également :  Covid-19 Madagascar : L’Etat accepte l’utilisation du vaccin

Et Fanjambololoniaina Rasamoelina d’enchérir que de cette façon, il est plus facile pour les directions régionales de recouper les informations, afin de prendre les dispositions nécessaires pour chaque cas.

Par ailleurs, des sanctions sont prévues pour les fauteurs de troubles, selon toujours les affirmations du numéro un de la Santé publique de Menabe. « Le système a déjà démontré son efficacité. Nous avons pu arrêter une personne qui a véhiculé des rumeurs de cas de peste dans le district de Mahabo ». Il convient toutefois de rappeler que deux cas suspects de peste ont été enregistrés dans ce même district. La DRS de Menabe a affirmé que les personnes, ainsi que leurs familles respectives, ont été traitées et en ont actuellement recouvré leur santé.

Il vaut mieux prévenir que guérir

Etant donné l’impossibilité pour l’Etat malgache de contrôler les déplacements des personnes, la direction régionale de la Santé publique de Menabe a pris des précautions. Outre les actions de sensibilisation à l’endroit des populations sur l’importance de l’hygiène et de l’assainissement, ladite direction a mis en place un système de stockage de médicaments pour le traitement des éventuels cas. « Avec les moyens du bord, nous avons stocké des médicaments pour faire face aux nouveaux cas », a fait savoir Fanjambololoniaina Rasamoelina qui a par ailleurs ajouté que jusqu’à ce jour, la direction régionale n’a pas encore obtenu des dons de médicaments offerts par l’OMS, et qu’elle doit fonctionner avec ses propres ressources.

A lire aussiRenforcement de la lutte contre la peste à Madagascar

En sus, un code de l’hygiène a été également mis en place. Ce dispositif consiste en sensibilisation des responsables de gargotes sur l’importance de l’hygiène. Ce code en question a été appliqué depuis août dernier. Poursuivant ses initiatives, la DRS de Menabe envisage de mener des descentes sur terrain. « Les visites sur place vont être menés de façon systématique. Elles ont pour objectif de garder la propreté des aliments » a fait savoir Fanjambololoniaina Rasamoelina.

A lire également :  Report de la rentrée scolaire : la Didec Antananarivo conteste

A remarquer cependant que contrairement au tohu-bohu de la capitale, la situation est plus calme dans la région Menabe. L’on se demande ainsi si les dispositions prises par la DRS de Menabe vont tenir bon en cas d’apparition de cas de peste.

3 Partages
Dans le même sujet :
À lire sur lactualite.mg