publicite lactualite

Epidémie de peste : Report de la rentrée scolaire dans neuf CISCO

ministere de l'éducation nationale
Par le 6 octobre 2017 à 16:16 - mis à jour le 20 février 2018 à 15:52

Face à la situation de la peste, le ministère de l’Education Nationale maintient la suspension des cours dans certaines Circonscriptions scolaires de la Grande-Île.

La rentrée scolaire est une fois de plus reportée dans quelques Circonscriptions Scolaires (Cisco) de la Grande-Île. Une décision prise suite à l’épidémie de peste qui prévaut actuellement dans le Pays, et également une mesure face à la hausse du nombre de cas dans toutes les régions de l’Île. Les cours sont donc suspendus dans tous les établissements scolaires – publics et privés – dans les CISCO d’Antananarivo Renivohitra, Antananrivo Avaradrano, Antananarivo Atsimondrano, Ambohidratrimo, Manjakandriana, Toamasina I et II, Fenerive Est et Mahajanga I. Les responsables auprès de l’Education Nationale – via le centre de riposte à la peste – expliquent que si ces zones ont présenté des cas suspects de peste. D’ailleurs, la Directrice de l’Office Nationale de l’Enseignement Privé a tenu à rappeler, lors d’un point de presse sur les mesures prises par le MEN à Anosy hier, que la lutte contre « la peste est de la responsabilité de tout le monde. Que les établissements publics et privés sont concernés par la situation ».

Aucun changement sur le calendrier scolaire

Le Directeur de l’Education Fondamentale auprès du Ministère de l’Education Nationale a toutefois tenu à rassurer que les reports des rentrées scolaires n’auront pas de conséquences sur le calendrier scolaire. « Les dates des examens officiels ne changeront pas », a-t-il ajouté. Avant d’ajouter que « l’année scolaire de 39 semaines peut permettre aux établissements d’effectuer des séances de rattrapages ». Par ailleurs, le Directeur Régionale de l’Education Nationale d’Analamanga a profité de l’occasion pour faire part des avancées effectuées dans la lutte contre la prolifération de la peste dans la région d’Analamanga. A cet effet, 100% des établissements publics de la CISCO d’Antananarivo Renivohitra ont pu effectuer leur campagne de désinfection. Pour ce qu’il en est des établissements privés, 280 d’entre eux ont également pu finir leur campagne. Les trois CISCO présentant des cas suspects ont également pu effectuer des actions désinfection.



Étiquettes : ,
Ajouter commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *