publicite lactualite

SAMVA : le personnel déplore leurs conditions de travail

Par le 14 décembre 2017 à 01:48 - mis à jour le 14 décembre 2017 à 03:16

Trois agents du Service Autonome de la Maintenance de la Ville d’Antananarivo (SAMVA) ont été arrêtés et font l’objet d’une enquête à Fiadànana suite à une manifestation effectuée à Andralanitra hier.

Conditions de travail déplorable. Une expression utilisée par le personnel de la SAMVA venue effectuée une manifestation à Andralinatra hier. Organisée dans le but de dénoncer le non-respect de leurs droits par les responsables de la SAMVA. Une centaine de d’employés affichaient son ras-le-bol quant à la gestion qu’ils jugent d’inhumaine de la société. « Nous ne percevons pas des pensions de retraités. Nous ne bénéficions pas de prise en charge en cas de maladie », a dénoncé un agent venu sur les lieux.

Des actes d’intimidation, des manifestants intimidés

Le même employé de la SAMVA qui a préféré taire son. Il affirme que durant la manifestation de mardi, des responsables de la SAMVA ont demandé les numéros-matricules des employés grévistes. « L’initiative a été effectuée dans le but de nous intimider », constate notre interlocuteur. Par ailleurs, les manifestants de noter que des demandes ont été effectuées auprès des responsables depuis environ une dizaine d’année mais qu’elles n’ont pas eu de réponses favorables. Il convient de noter que trois des meneurs de la manifestation ont été arrêtés hier et ont été emmenés pour enquête à la brigade des recherches Fiadànana.

 



Étiquettes : ,
Ajouter commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *