• Home  / 
  • Politique
  •  /  Dons aux sinistres : le torchon brule entre Ny Rado Rafalimanana et le BNGRC

Sujet associés

Étiquettes : , , ,

Dons aux sinistres : le torchon brule entre Ny Rado Rafalimanana et le BNGRC

L'ONG Ny Fanahy Maha Olona, lors de la conférence de presse à Antaninarenina.

Les polémiques sur les dons de 14 tonnes de vivres de la fondation du sheikh du Dubai pour les sinistrés d’Enawo continue d’enfler. L’ONG Ny Fanahy Maha Olona, qui joue le rôle d’intermédiaire entre la donatrice et le Bureau National de Gestion des Risques et des Catastrophes Naturelles (BNGRC) revient sur l’affaire.

« L’ONG appelle l’Etat à ce que la vente aux enchères, initialement prévue le 11 décembre dernier, si est maintenue, soit annulée. Les produits alimentaires sont périssables. Pourtant, ils sont au port de Toamasina depuis le 23 avril 2017 », a précisé maitre Willy Razafinjatovo, ou Me Olala, l’avocat de l’ONG Ny Fanahy Maha Olona. En effet, cette dernière a fait appel à un avocat, et pas n’importe lequel, pour prendre en main cette affaire qui défraye la chronique depuis un certain temps. « Cette affaire nuit à l’image du pays aux yeux des pays étrangers », a martelé Ny Rado Rafalimanana, président de l’ONG, ce mercredi 13 décembre à lors d’une conférence de presse à Antaninarenina.

A lire aussi :

BNGRC : Ny Rado Rafalimanana monte au créneau

Perdus sur le chemin ?

En effet, selon la procédure requise au sein du BNGRC, l’ONG Fanahy Maha Olona a remis officiellement les dons humanitaires sous douane avec tous les documents y afférents le 03 mai de cette année. Ce premier s’est ensuite adressé au Premier ministre pour lui faire part de la convention établie entre les deux parties, comme quoi le scoutisme prend part à la distribution de ces vivres. Sauf que, que ces dons n’étaient jamais arrivés à leurs destinataires finaux. « A se demander pourquoi », s’exclame Ny Rado Rafalimanana.

Silence, on détourne ?

Quant au BNGRC, cette entité se réserve de donner son avis comme à l’occasion d’une conférence de presse tenue ce jour à son siège à Tsiadana concernant les polémiques de détournement d’une centaine de tonnes de riz de sinistrés.




Ajouter commentaire