publicite lactualite

Peste pulmonaire : Dix décès et soixante cas recensés

Peste
Par le 23 septembre 2017 à 12:23 - mis à jour le 24 septembre 2017 à 12:23

Le bilan s’alourdit quant à la situation de l’épidémie de peste qui sévit actuellement à Madagascar. Alors que le ministère de tutelle annonce la maîtrise de la situation, de nouveaux cas sont recensés et des décès à déplorer.

Les résultats des 36ème et 37ème semaines de la saison pesteuse sont actuellement connus. Les statistiques démontrent soixante cas suspects enregistrés dans tout le territoire. D’après les explications de Dr. Manitra Rakotoarivony, Directeur de la Promotion de la Santé auprès du ministère de la Santé Publique, ces 60 cas dénombrés comprennent les « cas  avérés » et les « cas suspects » proprement dits. Ce haut responsable d’ajouter que « cinquante personnes, parmi les soixante, ont été soignés et sont actuellement guéris ». Une situation qui devrait calmer les esprits sur la possibilité de traiter la maladie. Une réponse rapide à l’apparition des symptômes reste toutefois la condition sine qua none de la guérison.

Dix décès en un mois

A l’instar du nombre des cas enregistrés, le nombre de décès a lui aussi connu une hausse. Selon toujours les dires du Dr. Manitra Rakotoarivony, « Dix personnes ont, jusqu’ici, succombé à la maladie. Les lieux de décès de cinq d’entre eux sont connus ». Ainsi, deux personnes ont trouvé la mort à Tamatave, une à Faratsiho, une à Moramanga, et le cinquième à l’hôpital militaire de Soavinandriana. Par ailleurs, le ministère n’aurait pas sciemment divulgué les lieux où des décès ont été répertoriés par crainte de provoquer une psychose, selon les dires du directeur de la Promotion de santé. Ce dernier de noter toutefois que la situation est sous contrôle et que le ministère s’attèle actuellement à assurer la campagne de désinsectisation suivie d’une campagne de dératisation.

La situation n’est pas encore maîtrisée

La « maitrise » de la situation semble être une illusion étant donné que des cas continuent d’apparaître dans les quartiers de la capitale. Dans la situation actuelle où les ordures s’empilent un peu partout et que ni les populations ni les responsables ne semblent être résolus à les faire disparaître, l’on pourrait s’attendre à une grave épidémie de peste cette année à Madagascar.



Étiquettes : ,
Ajouter commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *