publicite lactualite

Rencontre CUA-Taximen : une association pour garantir les intérêts des taximen

taxi antananarivo
Taxi à Antananarivo (© Mamy Randrianasolo / lactualite.mg)
Par le 27 octobre 2017 à 08:09

La rencontre entre la CUA et les taximen d’Antananarivo a finalement eu lieu malgré le boycott des membres du syndicat des taxis villes. 

Paris tenu pour la commune urbaine d’Antananarivo qui a organisé une rencontre avec les taximen de la capitale dans l’après-midi du 26 octobre 2017. Un évènement boudé par les taximen réunis au sein de la FTAR ou Fikambanana’ny Taxis Antananarivo Renivohitra qui y voient une manœuvre machiavélique pour diviser les membres de ladite association, et qui contestent la décision de la CUA de transférer la gestion du centre de contre-visite à la société OMAVET.

Ainsi, des décisions ont été prises lors de cette rencontre, notamment, la mise en place d’une association devant protéger les intérêts des taximen d’Antananarivo Renivohitra. Selon un communiqué émanant de la CUA, des taximen ont témoigné des avantages à tirer de la collaboration CUA-OMAVET.

Un succès attribué à Marc Ravalomanana, conseiller spécial de la maire de la commune urbaine d’Antananarivo, qui a présidé l’évènement, et fait comprendre aux taximen l’importance de recourir aux services de la société OMAVET. « Ils sont convaincus sur le fait d’effectuer la visite de conformité à Ampasapito » a lancé l’ancien président de la République Marc Ravalomanana. Etant donné que la réunion a eu lieu, l’on se demande si le syndicat des taxis villes d’Antananarivo maintiendra sa grande manifestation le 27 octobre 2017.



Étiquettes : , , ,
Ajouter commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *