publicite lactualite

Circulation dans la capitale : les transporteurs menacent d’immobiliser le trafic

taxi antananarivo
Par le 14 septembre 2017 à 20:18

 

Le bras de fer entre la commune urbaine d’Antananarivo et le syndicat des taxis villes prend une autre tournure.

Réponse du berger à la bergère ?

La réponse des transporteurs à la conférence de presse organisée par la CUA hier ouvre une autre page dans l’affaire de transfert de gestion du Centre de contre visite qui oppose les deux parties. Le syndicat des taxis villes affiche sa volonté de ne pas « céder à la pression ». Clémence Rahariniaiana a fait savoir lors d’une conférence de presse conjointe hier que « si la CUA persiste sur sa décision, le syndicat fera pareil ». Et pour montrer cette détermination, les transporteurs réunis dans ce syndicat projettent de se manifester mardi prochain. « Une caravane fera le tour de la ville. Le départ se fera au boulevard de l’Europe tandis que l’arrivé est fixé devant l’hôtel de ville » a-t-elle fait savoir avant de marquer toutefois que « la manifestation se fera dans le calme comme l’a indiqué la lettre envoyée à la préfecture de police ».

Elan de solidarité entre transporteurs

La conférence de presse d’hier a montré une certaine « solidarité » entre les transporteurs. Elle a été conjointement menée par le président de l’Union des Coopératives de transport Urbain (Uctu), celui du syndicat des taxis villes et celui de l’Association des Transporteurs de Madagascar (Astram). Frédinard Rakotondrafara, président de ce dernier a d’ailleurs fait savoir que son association ne peut pas se défaire de la lutte menée par les membres du syndicat des taxis. Avant d’ajouter que « le contrat conclu entre la CUA et la société Omavet prend en compte les transporteurs de marchandises ».  « Ces derniers étant des membres de l’Astram, nous devons donc ne pas nous dissocier de cet élan de solidarité » a-t-il enchéri. Il a également tenu à conscientiser les usagers de la route aux conséquences que la décision de la CUA aura sur leur quotidien. « Les usagers de la route vont subir les conséquences de cette décision » a fait savoir Frédinard Rakotondrafara.

Eventuelles mesures

Appuyant la manifestation projetée par le syndicat des taxis ville, le président de l’Astram a fait croire que des mesures plus importantes vont être prises si la CUA persiste dans sa décision. « Une immobilisation du trafic routier, public, de la capitale pourrait être envisageable ». Avant d’ajouter « nous prendront la mesure si nécessaire et feront en mobilisant toutes nos ressources ». Il a également profité de l’occasion pour rappeler que « les transporteurs remplissent bien leur rôle en faisant en sorte de garantir la mobilité urbaine, suburbaine, nationale et régionale » et continue par « Et les responsables étatiques, qu’est ce qu’ils ont fait pour les transporteurs, mise à part extorquer de l’argent à ces derniers » s’est-il demandé.



Étiquettes : , , ,
Ajouter commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *