EN CE MOMENT : Coronavirus Covid-19 Liberté d'expression Tsaradia

Pandémie de Covid-19 : 439 sur les 559 nouveaux cas à Analamanga

| 9 avril 2021 à 20:05 | mis à jour le 10 avril 2021 à 20:08 | Société
coronavirus antananarivo

Analamanga est donc l’épicentre de la pandémie actuellement avec plus de 90% des nouveaux cas confirmés de la maladie.

Selon le dernier bilan de l’épidémie publié ce 9 avril, 439 sur les 559 nouveaux cas de Coronavirus ont été détectés dans la région Analamanga. Un résultat obtenu sur 1730 tests. Analamanga est donc devenu l’épicentre de la pandémie alors que les chiffres commencent à baisser dans les autres régions. Une situation alarmante pour Analamanga et qui devrait faire réagir les instances étatiques d’ici peu. 

Par ailleurs, les paramédicaux et les médecins recrutés suite à l’appel décidé lors du dernier conseil des ministres  signeront pour un an, selon les déclarations du ministre de la Santé publique, le Pr Rakotovao Hanitrala Jean Louis ce 9 avril. A cet effet, ils bénéficieront dans le cadre de ce contrat à durée déterminée d’un salaire mensuel en rapport à la catégorie professionnelle correspondante dans la grille des fonctionnaires mais également d’indemnités, selon toujours ce responsable. L’Etat fera ainsi d’une pierre deux coups : d’un côté, il fera bénéficier d’emploi à ceux qui n’en avait pas et, de l’autre, ces nouvelles recrues aideront dans le traitement et les soins des malades de la Covid, a souligné ce ministre.

Recrutement « flou »

Ralibera J. le président du syndicat des paramédicaux, de son côté, dénonce l’existence de flou dans ce processus de recrutement.  Certes ce recrutement répond favorablement aux revendications faites par ce syndicat lors de la grève des paramédicaux il y a 2 mois de cela, mais l’Etat devrait, d’une part, donner le nombre exact des personnes à recruter et, d’autre part, intégrer le personnel recruté au sein du corps des fonctionnaires au lieu de leur proposer ce contrat à durée déterminée (CDD). 

A lire également :  La Commune Urbaine d’Antananarivo défie le syndicat des taxis villes

Ce responsable syndical souligne qu’un minimum de 10 000 paramédicaux à recruter  pour tout Madagascae serait nécessaire pour faire face à la pandémie. D’ailleurs, ces paramédicaux sont déjà prépositionnéspuisque la grande majorité d’entre eux travaillent déjà dans de nombreux établissements sanitaires de l’île en tant que bénévole, d’après toujours Ralibera J qui n’a pas manqué de relever que le paiement des indemnités de réquisition des paramédicaux n’a toujours pas été effectué.

0 Partages
Dans le même sujet :
À lire sur l'actualité.mg