publicite lactualite

Election présidentielle : Andry Rajoelina claque la porte de la CENI

andry rajoelina ceni
Par le 14 novembre 2018 à 11:56 - mis à jour le 16 novembre 2018 à 12:03

Les représentants du candidat N°13 Andry Rajoelina ont décidé de quitter la CENI. Ils ne veulent plus cautionner les résultats publiés par la CENI étant donné qu’il leur a été refusé d’accéder au traitement informatique de ces résultats.

Les représentants du candidat N°13 Andry Rajoelina au sein de la CENI ont décidé ce 13 novembre 2018 de ne plus poursuivre leur mission d’observation et de suivi des résultats de votes dont ils étaient en charge auprès de cette commission organisatrice des élections à Madagascar.

A travers ce désistement de ces représentants, le candidat Andry Rajoelina claque la porte à la CENI et déclare également, via ses mandataires, qu’il ne cautionne plus les résultats publiés par la CENI.

Les raisons de ce désistement sont nombreuses, d’après  Feno Harison, le mandataire de Andry Rajoelina, lors d’un point de presse.  La première et la plus importante des raisons qui ont motivé ce désistement est le refus de la CENI  de leur demande d’assister au traitement informatique des résultats de vote. Demande manuscrite et verbale, selon les précisions.

Ces représentants  du candidat N°13 ont tenu à préciser  qu’ils ont été toujours présents dès la fin du scrutin le 7 novembre et qu’ils ont respecté toutes les règles et les procédures en matière de suivi des décomptes de voix.

Mais étant donné ce refus de la CENI de les faire accéder au traitement informatique des résultats, ces représentants du candidat Andry Rajoelina estiment que les conditions pour la transparence des  traitements des résultats ne sont plus remplies.



Étiquettes : , ,
Ajouter commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *