EN CE MOMENT : Coronavirus Covid-19 Liberté d'expression Tsaradia

Présidentielle Madagascar : Les observateurs de l’UE se disent satisfaits

| 9 novembre 2018 à 18:22 | Politique
Cristian Preda
Aucun incident majeur n’a été constaté par ces observateurs de l’Union européenne.

La mission d’observation électorale de l’Union européenne s’est dite satisfaite du déroulement de l’élection à Madagascar, et cela, malgré des irrégularités qu’elle qualifie de « marginales » et « sans aucun impact sur le résultat »

La mission d'observation électorale de l’Union Européenne (MOE UE) a rendu public ce vendredi 9 novembre 2018 ses premières constatations concernant les phases du processus électoral jusqu’à ce jour. Phase qui englobe donc la campagne électorale, le scrutin ainsi que le début de la collecte des résultats.

D’après Cristian Dan Preda, les manquements et les irrégularités constatés sont vraiment marginaux et n’ont eu « aucun impact sur les résultats de l’élection ». Selon les conclusions de cette mission, la CENI, Commission électorale nationale indépendante, « a fait preuve d’engagement et de professionnalisme », ce qui a eu pour conséquence un déroulement de la campagne électorale ainsi que du jour du scrutin dans le calme. Toujours sur la CENI, la mission d’observation de l’UE a souligné que cette dernière a démontré sa volonté d’indépendance, de neutralité, de professionnalisme et de transparence, et cela, malgré le déblocage tardif par le gouvernement, à une semaine de l’élection, des fonds nécessaires à la finalisation de son organisation.

Le plafonnement des dépenses en question

Néanmoins, cette mission d’observation a relevé certains points qui méritent d’être améliorés pour une élection aux normes à Madagascar. Ainsi, en ce qui concerne la campagne électorale, elle a été marquée par l’absence de plafonnement des dépenses de campagne, une situation qui a entraîné des disparités de moyens financiers visibles entre les trois derniers ex-présidents (Marc Ravalomanana, Andry Rajoelina et Hery Rajaonarimampianina) et les autres candidats. La MOE UE regrette que sa recommandation de 2013 sur le plafonnement du financement de la campagne n’ait pas été suivie.

A lire également :  Présidentielle Madagascar - Pre-campagne : L’essentiel est de faire le buzz !

Enfin, la MOE UE a lancé un appel afin que les candidats et leurs partisans respectifs attendent les résultats de l’élection dans le calme.

10 Partages
Dans le même sujet :
À lire sur lactualite.mg