EN CE MOMENT : Coronavirus Covid-19 Liberté d'expression Tsaradia

Campagne électorale – blanchiment de capitaux : Des investigations sont en cours

| 31 octobre 2018 à 06:55 | Politique
samifim
Le DG du SAMIFIN précise que les résultats des investigations seront transmis aux instances compétentes.

Le SAMIFIN, l’organe en charge de la lutte contre le blanchiment d’argent, déclare avoir reçu de nombreuses informations relatives à des suspicions de blanchiment d’argent durant cette campagne électorale.

Les investigations sont en cours a affirmé Lamina Boto Tsara Dia, le Directeur général de cet organe qui a néanmoins précisé que l’usage de gros moyens financiers par un candidat ne doit pas obligatoirement être synonyme de blanchiment ou d’autre chose de négatif. « Étant donné qu’il n’existe pas de plafonnement des fonds de campagne au sein de la législation en vigueur chez nous, chaque candidat est libre d’utiliser les sommes qu’il veut. Quant aux suspicions de blanchiment, le SAMIFIN a sa méthode de travail dont les résultats seront transmis à qui de droit, aux instances judiciaires compétentes, quand ce sera achevé », a  expliqué Lamina Boto Tsara Dia lors de cet atelier initié par le SAMIFIN et le CCFVP avec les représentants des candidats à l’élection présidentielle ce mardi 30 octobre 2018

Des candidats hors-la-loi ?

Par ailleurs, selon la CCFVP (commission de contrôle des financements de la vie politique) seulement un candidat parmi les 36 n’a pas encore désigné son trésorier de campagne et bon nombre de ces candidats n’ont pas encore ouvert un compte de campagne unique. A noter que ce sont des exigences du code électoral afin de pouvoir contrôler l’origine des fonds de campagne de chaque candidat. Des exigences dont la non-réalisation peut entraîner des sanctions pouvant aller jusqu’à l’annulation des voix obtenues par le candidat incriminé. « Nous n’avions de cesse d’interpeller les candidats afin qu’ils respectent les engagements qu’il a pris en se portant candidat », a souligné Rado Milijaona, le premier responsable au sein de la CCFVP.

A lire également :  Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina : Un même objectif, mais des approches différentes
3 Partages
Dans le même sujet :
À lire sur l'actualité.mg