EN CE MOMENT : Coronavirus Covid-19 Liberté d'expression Tsaradia

Le prefet d’Antananarivo autorise l’accès des manifestants à la place du 13 Mai

| 23 avril 2018 à 09:40 | Politique
prefet
Le préfet de police Angelo Ravelonarivo autorise l’accès des manifestants à la place du 13 mai.

Tôt ce matin du 23 avril 2018, le préfet de la capitale, Angelo Ravelonarivo, a convoqué les journalistes afin de leur faire part de sa décision étant donné la situation actuelle.

Angelo Ravelonarivo a ainsi déclaré qu’il réitère encore ce jour sa décision d’avoir émis une « réquisition anti-pillage » à l’endroit des forces de l’ordre, une décision qu’il a prise depuis hier dimanche. « Je ne veux pas être responsable du sang versé : j’ai pris ce poste en ayant les mains propres, je veux le quitter en étant de même », a-t-il précisé avant de poursuivre que c’est une décision personnelle, en tant qu’officier supérieur de la gendarmerie. « La situation actuelle nécessite une résolution politique étant donné qu’elle a pour origine un problème politique », souligne le préfet.

Selon ses explications, il s’agira donc pour les forces de l’ordre d’encadrer les manifestants, d’une part, et d’autre part, d’empêcher d’éventuels pillages de la part d’individus malintentionnés.

Cette décision du préfet autorise aux manifestants l’entrée de la place du 13 mai, néanmoins si une autre réquisition viserait une interdiction, cela n’émanera pas de lui, a-t-il affirmé.

« La logique voudrait que je démissionne ou que je sois limogé. Mon limogeage n’étant pas encore d’actualité, j’ai décidé de ne pas démissionner par pure conscience professionnelle, de par mon statut d’officier général de la Gendarmerie. Je ne fais pas dans la gestion de carrière, je gère le stress au quotidien, notamment à cause des problèmes d’insécurité et autres litiges fonciers », a-t-il affirmé.

A lire également :  Présidentielle Madagascar : Les observateurs de l’UE se disent satisfaits

Interrogé par les journalistes sur l’absence des membres de l’Organisation mixte de conception (OMC), Angelo Ravelonarivo a déclaré que les autres membres sont d’accord avec cette décision même si aucune réunion n’a été possible. « Même le Premier ministre s’en est remis à ma décision », a-t-il conclu.

26 Partages
Dans le même sujet :
À lire sur lactualite.mg