publicite lactualite

Révision de la Constitution : Le régime avance sur son projet

Par le 18 octobre 2017 à 12:15 - mis à jour le 18 octobre 2017 à 12:17

Le projet de révision de la Constitution se confirme. Le régime Hery Vaovaon’i Madagasikara (HVM) persiste et signe, malgré la désapprobation générale au sein des forces vives de la nation.

L’État réunira toutes les forces vives de la Nation le 27 octobre prochain à l’hôtel Carlton afin de discuter de la révision de la Constitution. En effet, durant plusieurs semaines, les prorévisionnistes et antirévisionnistes se sont lancés dans une véritable guerre de communication, suite à l’annonce du référendum constitutionnel. Les débats portaient notamment sur l’application de l’article 47 de la Constitution et sur la question de statut de fokontany. Le camp du pouvoir argue sur la nécessité de stabilité politique et de développement. Si pour les opposants au référendum, il s’agit des prétextes visant à ce que l’actuel président soit candidat pour sa propre succession à la prochaine présidentielle.

« Il appartient au président de la République d’expliquer et d’argumenter les failles de certaines dispositions de la Constitution qui pourraient remettre en cause la stabilité politique et provoquer une crise électorale. Mais il a toujours signifié que les débats y afférents sont ouverts à tous, et que chacun a la liberté de s’exprimer » a indiqué le Premier ministre, en marge de l’ouverture de la session parlementaire à Tsimbazaza ce mardi 17 octobre 2017. D’après toujours les explications du numéro deux du gouvernement, le Comité interministériel, mis sur pied pour la mise en œuvre de la refonte de la législation électorale, est à pied d’œuvre pour examiner les points nécessitant des révisions.

L’on se demande si l’Etat compte aller jusqu’au bout de son projet. Selon les analystes, la nomination de Rivo Rakotovao au sein de la Chambre haute constitue pour le pouvoir en place un tremplin pour le hisser vers la présidence du Sénat et occasionnera ainsi à l’Etat la possibilité de faire marche arrière.



Étiquettes : ,
Ajouter commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *