EN CE MOMENT : Coronavirus Covid-19 Liberté d'expression Tsaradia

Session parlementaire: La loi de finance 2018 perd en priorité

| 12 octobre 2017 à 07:25 | mis à jour le 12 octobre 2017 à 07:43 | Politique
Assemblée Nationale
Assemblée Nationale

Cette seconde session ordinaire des députés qui s’ouvrira la semaine prochaine à l’Hémicycle devra être, normalement, consacrée à l’adoption de la loi de finance de 2018. Mais l’agenda, surbooké par nombreux projets et propositions de loi, montre que cela ne sera pas encore la priorité pour cette fois-ci.

Une dizaine de projets et de propositions de lois ont été déposés au bureau de l’Assemblée Nationale Malgache pour la seconde session ordinaire, qui s’ouvrira la semaine prochaine à Tsimbazaza et durera 60 jours. Il s’agit, notamment, de quatre projets de loi initiés par le Ministère des Finances et du Budget (MFB), sur la microfinance, le bureau d’information sur le crédit, l’établissement de crédit, ainsi que le système d’information intégré de la Banque Centrale de Madagascar.

Par ailleurs, cette session ordinaire sera une occasion pour les parlementaires pour se prononcer sur la loi sur le développement de l’industrie tant attendue par le secteur privé. En outre, deux projets de loi du ministère de l’Energie, sur le code de l’électricité et ceux sur le Fonds national de l’Electricité, deux autres du ministère auprès de la Présidence chargé de l’Aménagement du Territoire concernant l’immatriculation de la propriété foncière et la Zone Economique Spéciale (ZES), ainsi qu’un projet de loi sur la carte d’identité nationale du Ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation (MID) seront examinés par les députés.

A lire également :  Destitution du Bureau permanent : Les avis des parlementaires divergent

Aussi, des propositions de lois, dont celles du député élu à Analalava, Irenée Djaosera figurera parmi les points saillants de cette session budgétaire. Celui qui a proposé des amendements de textes sur la loi régissant la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), celle sur les ressources des Collectivités Territoriales Décentralisées (CTD) ainsi que sur les modalités d’élection lors de la dernière session extraordinaire. Ce parlementaire a déjà annoncé son intention de proposer une proposition de loi relative à la mise en place d’une commission spécialisée en matière de développement lors de cette session budgétaire.

0 Partages
Dans le même sujet :
À lire sur lactualite.mg