publicite lactualite

Révision de la Constitution : Les différents fronts autour d’une table

republique-madagascar
Par le 7 octobre 2017 à 08:31 - mis à jour le 20 février 2018 à 16:38

 

La Friedrich Ebert Stiftung ( Fes) en collaboration avec le KMF/CNOE réunira le 11 octobre à l’hôtel Carlton des acteurs politiques pour débattre de la « Révision de la Constitution a Madagascar ».

Au fur et à mesure, différentes positions se dessinent au delà de la simple distinction entre les « pro » et les anti-révisionnistes. Depuis quelque temps, d’autres, dont les fédéralistes, aspirent à un changement pur et simple de la Constitution, en choisissant entre plusieurs constitutions qui prévoient notamment la forme d’Etat Fédéral et celle de l’Etat Unitaire. D’autres remettent sur le tapis l’élection anticipée histoire d’accorder au futur président le temps de réfléchir à propos de la Constitution.

Pour une stabilité et un développement durable

« L’actuel président de la République a été élu au deuxième tour de l’élection présidentielle de 2013 sur la base de la constitution adoptée en 2010 dans le contexte de transition. Il se trouve à moins d’un an et quelques mois de la fin de son mandat » lance la FES, en rappelant que le Président Albert Zafy en 1995 avait initié une révision de la Constitution lui aussi initié une retouche de la Constitution au même moment. Le pays est à la recherche d’une stabilité politique afin de mettre en place les conditions nécessaires pour un développement économique et social durable », ajoute le FES. En tout cas, les débats se poursuivent et ne sont pas prêts d’être conclus alors que la seconde session ordinaire du parlement approche à grand pas. Quant à la Communauté Internationale, elle a été claire, la tenue d’une élection libre et transparente en 2018.



Étiquettes : , ,
Ajouter commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *