publicite lactualite

Rivo Rakotovao : « La révision de la Constitution n’est pas encore confirmé »

rivo rakotovao
Par le 3 octobre 2017 à 19:58 - mis à jour le 6 octobre 2017 à 22:01

Les polémiques autour de la révision de la Constitution continuent d’enfler. Le président de la République, Hery Rajaonarimampianina au cours du 22ème épisode de l’émission Fotoambita sur Youtube entend confirmer la mise en œuvre de réformes des textes sur les fokontany pour une décentralisation effective au niveau local.

Le président national du parti HVM, Rivo Rakotovao en marge de la célébration de la fête nationale de la République de la Corée a déclaré que rien n’est officiel quant à la révision de la Constitution. «Le chef de l’Etat peut invoquer le cas de force majeure pour pouvoir retoucher certaines dispositions des textes en vigueur, mais il a privilégié les débats. Le président n’a jamais dit que la date des élections sera reportée. Le problème réside dans le risque d’illégalité, mais si tous n’y voient aucun problème, tant mieux » a-t-il ajouté.

Le quorum de 114 voix sera difficile à atteindre

En vertu de la Constitution, le projet de révision de la Constitution devrait au moins réunir 114 voix pour pouvoir passer à l’Assemblée Nationale. En effet, techniquement, il s’avérera difficile pour le parti HVM d’avoir le quorum de 114 (trois quarts des députés) sur les 151 voix. En écartant les voix des inconditionnels 21 députés élus sous les couleurs du TIM et les 19 députés du groupement Mapar et sans s’étaler sur les débats concernant la majorité à géométrie variable à la chambre basse, il ne reste que 111 voix. Interrogé sur ce point, Rivo Rakotovao affirme que «L’heure est encore aux débats sur le fond du problème. La question de concrétisation sera abordée après les débats. Chacun a le droit de s’exprimer et c’est l’intérêt général qui l’emporte».



Étiquettes : ,
Ajouter commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *