publicite lactualite

Sénat : Rakotomanana démissionne et laisse la place à Rakotovao

rivo rakotovao
Rivo Rakotovao, nouveau Président du Sénat. (© Mamy Randrianasolo / lactualite.mg)
Par le 1 novembre 2017 à 00:13

Comme d’aucuns s’y attendaient, le président national du parti HVM, Rivo Rakotovao, a accédé à la présidence du Sénat. Ce, suite à la démission « déguisée » de Honoré Rakotomanana de ce mardi 31 octobre 2017 vers 11 heures au Palais de verre à  Anosy.

Rivo Rakotovao, ayant été candidat unique au poste de président de la Chambre haute, a logiquement remporté l’élection, et cela par 52 voix sur 55, avec un bulletin nul et deux blancs. La démission du juriste en tant que président du Sénat survient à seulement une semaine après l’intronisation du président du parti HVM au Sénat, le lundi 23 octobre 2017.

«Au nom de la valeur du peuple et de l’intérêt supérieur de la nation, j’ai décidé de démissionner en tant que président du Senat. Je tiens à la confiance que le Président m’a accordée, et j’espère qu’il a toujours confiance en moi » s’est contentée de dire Honoré Rakotomanana. Et ce, avant de souligner qu’il lui a été difficile de prendre cette décision dictée par des pressions politiques, vu que la démission est absente de la nomenclature juridique sur le Sénat. Rivo Rakotovao, quant à lui, a dans son premier discours en tant que président du Sénat, salué ce qu’il appelle « l’élégance de la démarche » de son prédécesseur : « Vous êtes un homme d’État, vous avez fait primer l’intérêt supérieur de la nation », a-t-il dit.

Démission déguisée

En tout cas, pour les observateurs, tout a été bien calculé, et il ne s’agit ni plus ni moins que d’une démission déguisée. Selon les analystes, en parachutant Rivo Rakotovao à la présidence du Sénat, l’objectif du pouvoir en place est de permettre au chef de l’État de ne pas procéder à la révision de la Constitution, et d’appliquer l’article 46 de la Constitution sur la démission du président en exercice candidat à sa propre succession, soixante jours avant la date du scrutin.

D’ailleurs, depuis la semaine dernière, les tractations et les réunions se sont multipliées au niveau de la Chambre haute, afin d’évoquer le cas de l’ancien président du Sénat. Aussi, la présence massive à l’élection du nouveau président du Sénat, des membres du parti HVM, des conseillers du chef de l’État, des membres du gouvernement, ainsi que des anciens ministres de la 4e République, a-t-il marqué cet événement.



Étiquettes : , ,
Ajouter commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *