EN CE MOMENT : Coronavirus Covid-19 Andry Rajoelina Athlétisme

HCC : Florent Rakotoarisoa et Bakoly Ratovonelinjafy pour le CSM

| 27 mars 2021 à 20:36 | Politique
Florent Rakotoarisoa, l’un des nouveaux membres élus par le CSM.
Florent Rakotoarisoa, l’un des nouveaux membres élus par le CSM.

Après l’élection des deux représentants du CSM, les 6 nouveaux membres de la HCC sont désormais connus. Il ne reste plus que la nomination des trois membres désignés par le Président de la République pour les compléter.

Florent Rakotoarisoa et Bakoly Ratovonelinjafy ont été élu le 26 mars par les membres du Conseil Supérieur de la Magistrature ou CSM pour les représenter au sein de la Haute Cour Constitutionnelle(HCC). En effet, après l'entretien des 59 magistrats candidats durant  toute une journée, les membres du CSM ont voté pour Florent Rakotoarisoa, premier président de la Cour d’appel de Toliara, ancien ministre de l’Intérieur et également ministre de la Justice par intérim sous la Transition et Bakoly Ratovonelinjafy, magistrat à la Cour de cassation. Les deux nouveaux membres de la HCC ont obtenu respectivement 12 et 11 voix. Ainsi, les 6 nouveaux membres de la haute cours constitutionnelle sont désormais connus, ils sont en majeure partie des magistrats, avec une parité parfaite homme-femme. Rojoniaina Ranaivoson Andriamaholy et Antonia Rakotoniaina representeront le Sénat, Rasolo Nandrasana Georges Merlin et Noëlson William pour l’Assemblée Nationale, Florent Rakotoarisoa et Bakoly Ratovonelinjafy pour le CSM. C’est au Président de la République qu’il revient  de nommerles trois restants pour compléter les membres de cette haute juridiction dont la durée du mandat est de 7 ans non renouvelable. Apres cette nomination, les 9 membres choisiront celui ou celle qui présidera la HCC.

A lire également :  Honoré Rakotomanana : Le prix de la stabilité politique

Pour en revenir au CSM, le Président de la République Andry Rajoelina a dirigé la première réunion des membres nouvellement élus au sein de ce Conseil Supérieur de la Magistrature à Iavoloha, le 25 mars dernier. Une occasion pour le Chef de l’État de rappeler les rôles de cette Institution, et de donner ses directives et recommandations, en tant que président du CSM. En clair le Président de la République a renforcé sa volonté d’améliorer le système judiciaire, de vaincre la corruption et le corporatisme mais aussi d’instaurer une culture d’excellence au sein du corps des magistrats.

0 Partages
Dans le même sujet :
À lire également