EN CE MOMENT : Coronavirus Covid-19 Liberté d'expression Tsaradia

Remaniement gouvernemental : « La décision appartient à Andry Rajoelina »

| 17 mars 2021 à 19:14 | mis à jour le 17 mars 2021 à 19:16 | Politique
christine razanamahasoa

Changement de gouvernement, respect de l’éthique et des textes et concrétisation des promesses présidentielles. Tels ont été entre autre les points abordés lors du discours d’ouverture de la première session extraordinaire de l’Assemblée nationale

Lors de son discours lors de l’ouverture de la session extraordinaire de l’Assemblée nationale ce 17 mars, Christine Razanamahasoa a d’emblée annoncée qu’une décision concernant le changement gouvernement reste du ressort du Président de la République Andry Rajoelina.

Quoi qu’il en soit, elle a souligné l’importance de cette institution en cas de décision en haut lieu d’un changement de gouvernement comme le réclame certaines entités au sein de l’opposition.

« Le changement de gouvernement est-il la solution ou existe-t-il un problème fondamental qui nécessite une refonte totale de cette institution ? », s’est demandée la Présidente de l’Assemblée nationale (PAN) Christine Razanamahasoa avant de préciser que la chambre basse est incontournabledans l’un ou l’autre de ces cas. En effet, l’Article 54 de la Constitution prévoit que « Le Président de la République nomme le Premier ministre, présenté par le parti ou le groupe de partis majoritaire à l’Assemblée Nationale »

Haro sur les dérives verbales !

La PAN a également tenu à apporter des précisions sur le respect de l’éthique ainsi que le respect des textes régissant cette institution. Sur le premier point elle a invité les députés au respect mutuel au sein de la diversité.  Les divergences d’ordre idéologique ou politique ne doivent pas prendre le pas sur le respect que chacun des  députés doit faire montre à l’égard de ses pairs. « Ce n’est que grâce à cela que nous pouvons bénéficier du respect de la part d’autrui », a-t-elle relevé pour dénoncer les dérives verbales faites par certains députés ces derniers temps. 

A lire également :  Sécurité maritime : Cinq navires pour surveiller 1 200 000 Km2

Quant au respect des textes, Christine Razanamahasoa a avancé que l’alinéa 3 de l’article 102 de la Constitution énonce que « trois jours de séance par mois sont réservés à un ordre du jour arrêté par chaque Assemblée à l'initiative des groupes d'opposition de l'Assemblée intéressée ainsi qu'à celle des groupes minoritaires ». A cet effet, l’opposition ne doit pas s’exprimer dans la rue ou tout autre endroit en dehors de l’Assemblée nationale. 

Enfin, en ce qui concerne les rapports d’activité, c’est un droit conféré par la Constitution, a concédé la PAN. Néanmoins, ils doivent se faire en total respect des lois, notamment dans des lieux autorisés, a –t-elle précisé

Par ailleurs, s’agissant des réalisations des promesses présidentielles, la crise engendrée par la Covid a amené le pouvoir actuel à réviser ses priorités. Pour autant, la concrétisation des engagements du Président de la République est visible dans tout le pays, a-t-elle conclu.

0 Partages
Dans le même sujet :
À lire sur lactualite.mg