EN CE MOMENT : Coronavirus Covid-19 Liberté d'expression Tsaradia

Rapport d’activité des députés TIM : Ce sera finalement au MAGRO de Tanjombato

| 5 mars 2021 à 21:16 | Politique
prefet angelot ravelonarivo

Le rapport d’activité des députés TIM se déroulera finalement ce 6 mars sur le terrain du Groupe TIKO, à Tanjombato. L’OMC l’a autorisé

Lors d’une conférence de presse ce 5 mars, l’OMC, à travers son porte-parole du jour, le Préfet Angelo Ravelonarivo, a accepté la demande des députés TIM de tenir leur rapport d’activité dans l’enceinte du Magro de Tanjombato. Selon les précisions de ce responsable, cette autorisation a été accordée au nom de la démocratie dont le respect exige également le respect de la minorité, mais aussi au nom de la liberté d’expression.

Le préfet a lancé un avertissement à l’endroit des députés TIM. Tout dérapage verbal ainsi que d’éventuelles déclarations sortant du cadre d’un rapport d’activité d’un parlementaire seront sanctionnés. Il a ainsi rappelé ce qui s’est passé à Imerikasinina, lors d’une excursion organisée par ces membres de l’opposition et durant laquelle les différents intervenants n’ont cessé de haranguer l’auditoire en lançant des critiques à l’endroit du régime en place. Des appels à la désobéissance civile, des incitations à la haine ainsi que pour un coup d’état y ont également été proférés.

Il a également rappelé que cette autorisation n’est valable que pour la journée du 6 mars. D’ailleurs un rapport d’activité ne devrait avoir lieu qu’une seule fois, a déclaré le Préfet.

A lire également :  Election présidentielle : Didier Ratsiraka « supplie » pour son report

Des dispositifs de sécurité

Par ailleurs, en ce qui concerne les dispositifs de sécurité, il n’y aura aucun barrage sur les lieux. Par contre, des dispositifs de sécurité seront mis en place aux alentours pour éviter d’éventuels débordements. 

En ce qui concerne le centre-ville, notamment Analakely et ses environs, il n’y aura également aucun barrage comme ce qui s’est passé durant les 2 samedis précédents. La population pourra vaquer normalement à ses occupations. Des dispositifs de sécurité y seront également mis en place, selon les responsables au sein des forces de l’ordre

Pour rappel, ne pouvant utiliser ni le terrain de Soamandrakizay, ni le parking de ce lieu et encore moins Ambohijatovo et Analakely, les députés issus du parti TIM se sont rabattus sur l’emplacement des anciennes infrastructures du Magro, à Tanjombato. Un endroit qui appartient au Groupe TIKO de Marc Ravalomanana. Une demande en ce sens a été déposée auprès de la Préfecture dans la matinée du jeudi 4 mars, donc au moins 48 heures avant la tenue de cet événement objet de la demande comme l’exige les textes en vigueur. Normalement, l’autorisation pour la tenue d’un tel rassemblement devrait être délivrée par de district d’Atsimondrano, la circonscription d’appartenance de la commune de Tanjombato, mais étant donné l’enjeu ainsi que d’éventuelles conséquences de ce rassemblement, le chef de ce district a fait appel à l’OMC, Organe mixte de conception de la région Analamanga et c’est donc l’OMC élargi car avec la participation du district d’Atsimondrano qui a accordé cette autorisation.

0 Partages
Dans le même sujet :
À lire sur lactualite.mg