publicite lactualite

Jean Eric Rakotoarisoa : « Ne confondons pas laïc et antireligieux »

jean eric rakotoarisoa hcc - investiture andry rajoelina
Il s’agit d’appliquer la Constitution, a spécifié Jean Eric Rakotoarisoa
Par le 16 janvier 2019 à 09:10

Face à la polémique qu’a entraînée au sein de l’opinion sa déclaration selon laquelle il n’y aura « ni culte, ni Bible » lors de l’investiture du nouveau Président de la République, Jean Eric Rakotoarisoa apporte ses précisions.

Selon ce juriste spécialiste en Droit Constitutionnel qui est également le président de la Haute Cour Constitutionnelle, la polémique actuelle n’aurait jamais eu lieu sans cet amalgame fait par la plupart des Malgaches sur les termes « laïc » et « antireligieux ». « Pour bon nombre d’entre nous, qui dit laïc dit contre la religion », a relevé jean Eric Rakotoarisoa qui poursuit que la notion de laïcité énoncée dans l’article 1 de la Constitution devrait pourtant se comprendre ainsi : « l’État ne doit pas s’immiscer dans les affaires de l’église, de même l’église ne doit pas s’ingérer dans les affaires de l’État ».

En ce qui concerne plus précisément la non-utilisation de la Bible lors de la Prestation de serment ainsi que l’inexistence d’une quelconque cérémonie à caractère religieux lors de l’investiture du nouveau président de la République Andry Rajoelina, ce samedi 19 janvier, le président de la HCC souligne que ce qui se déroulera samedi lors de l’investiture ne sera que l’application des dispositions de la Constitution. « Nous allons appliquer ce qui aurait dû être appliqué, c’est-à-dire appliquer la Constitution comme elle doit l’être», a conclu Jean Éric Rakotoarisoa.



Étiquettes : , ,
Ajouter commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *