publicite lactualite

Elections législatives 2019 : Exit le scrutin de liste !

ceni legislatives
Thierry Rakotonarivo invite les partis politiques et la société civile à intégrer le CLRE
Par le 15 janvier 2019 à 07:02

Selon les précisions du vice-président de la Commission électorale nationale indépendante, il y aura une grande différence entre les dernières élections législatives et celles à venir.

D’après Thierry Rakotonarivo ce 14 janvier 2019, le mandat des actuels députés s’achèvera au tout début du mois de février, ce qui signifie que les élections législatives sont à prévoir dans les mois à venir. Selon les précisions de ce vice-président de la CENI toutefois, il y aura une grande différence entre les dernières législatives et celles à venir.

Auparavant, il s’agissait d’un scrutin de liste à la représentation proportionnelle. Mais selon les dispositions de la loi organique relative à l’élection des députés à l’Assemblée nationale dans son article 4, désormais « les députés sont élus au suffrage universel direct au scrutin uninominal majoritaire à un tour. Est déclaré élu le candidat qui a obtenu le plus grand nombre de voix ».

Par ailleurs, selon toujours cette loi organique, la détermination des circonscriptions électorales, le nombre des membres de l’Assemblée nationale ainsi que la répartition des sièges sont fixés par un décret pris en conseil des ministres, conformément aux dispositions de l’article 70 de la Constitution.

La même liste électorale qu’auparavant ?

Interrogé sur la liste électorale à utiliser lors de ces législatives, Thierry Rakotonarivo souligne qu’une liste électorale ne peut être utilisée qu’après son arrêtage définitif. En d’autres termes, au cas où les législatives se déroulent avant le 15 mai, la date de cet arrêtage définitif, ce sera donc la liste électorale déjà utilisée lors de la dernière présidentielle qui sera utilisée.

À noter que l’ouverture de la liste électorale dans le cadre de sa révision annuelle a débuté le 1er décembre dernier. Les nouvelles inscriptions ainsi que le retranchement des personnes décédées au sein de la liste pourront se faire jusqu’au 15 février de cette année. L’arrêtage provisoire de la liste sera le 28 février et l’arrêtage définitif donc le 15 mai 2019.

En cette réouverture de la liste électorale, la CENI incite les partis politiques ainsi que la société civile à intégrer le Comité Local pour le Recensement des Electeurs (CLRE) afin d’éviter les réclamations après coup comme ce qui s’est passé lors de la présidentielle.



Étiquettes : , , , ,
Ajouter commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *