publicite lactualite

Les ministres TIM condamnent les violences à l’égard des manifestants pro-Ravalomanana

ministre tim
Les 4 ministres exigent qu’on laisse les pro-Ravalomanana manifester librement .
Par le 8 janvier 2019 à 12:13

Les 4 ministres TIM au sein du gouvernement sont montés au créneau ce 7 janvier 2018 pour dénoncer l’usage de violence à l’égard des manifestants sur la place du 13 mai.

Guy Rivo Randrianarisoa, le ministre de l’Industrie et du Développement du Secteur privé, parlant au nom de ses pairs ministres TIM au sein du gouvernement de Ntsay Christian condamne l’usage de la force et les violences faites par les forces de l’ordre à l’égard des manifestants sur la place du 13 mai.

Il a ainsi rappelé que le mouvement des 73 députés pour le changement, initialement pour revendiquer la modification de certaines dispositions du code électoral, s’est mué pour demander le départ du président en exercice étant donné l’usage de la force fait à l’égard des manifestants. « Cette mauvaise habitude (ndlr : les violences à l’égard de manifestants) doit être banni à jamais à Madagascar dorénavant », a-t-il souligné avant de poursuivre : « nous, ministres TIM, demandons au Président de la République par intérim et au Premier ministre de prendre leurs responsabilités afin que cesse les épreuves de force avec la population ». Guy Rivo R. a également déclaré que les ministres TIM prendront leurs responsabilités le moment venu.

A l’endroit de la HCC, ces ministres souhaitent que cette dernière proclame les résultats reflétant « le vrai choix de la population ». A noter qu’outre Guy Rivo, ont été présents Lydia Aimé Rahantasoa (ministre de l’Enseignement technique), Marcel Rasoanaivo Napetoke (ministre de l’Economie et du plan) et Roland Ravatomanga (ministre de l’Eau, de l’Assainissement et de l’Hygiène).



Étiquettes : ,
Ajouter commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *