publicite lactualite

Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina : Un même objectif, mais des approches différentes

debat andry rajoelina ravalomanana TVM
Par le 17 décembre 2018 à 15:41

Durant le second face-à-face diffusé sur la chaine nationale TVM dans la soirée du 16 décembre, chacun des deux candidats à la présidentielle malgache a pu avancer ses objectifs ainsi que ce qu’il compte, chacun, mettre en œuvre pour parvenir au développement de Madagascar.

Si les deux candidats soutiennent le développement à partir de la base, le programme du candidat Andry Rajoelina a été davantage structuré et propose des solutions concrètes aux problèmes auxquels la population est confronté. Les manières d’y aboutir diffèrent également, pour ne pas dire qu’elles sont diamétralement opposées.

Marc Ravalomanana veut dès le départ changer la Constitution afin d’instaurer un régime présidentiel fort. La nomination du Premier ministre sera donc du seul ressort du président et son gouvernement sera constitué d’une vingtaine de membres qui seront choisi selon leurs qualifications ainsi que leur qualité personnelle. Paradoxalement, il met en avant une décentralisation effective où les responsables de chaque collectivité, entre autres, détiendront les pouvoirs afin de développer leur circonscription. La réconciliation nationale sera l’étape suivante et quand cette étape sera franchie, notamment avec la restauration de la paix sociale et un climat sécurisé, l’on peut s’atteler aux efforts afin d’arriver à augmenter le taux de croissance économique.

Pas de place pour le népotisme

Selon Andry Rajoelina, aucune Constitution n’est mauvaise, c’est la manière dont on l’applique, notamment quand ceux qui sont au pouvoir l’instrumentalise pour leurs intérêts personnels, qui est à l’origine des mouvements populaires pouvant aboutir à la destitution d’un président de la République. S’agissant du gouvernement, ses membres seront évalués sur la base d’un contrat-programme et ceux qui n’ont pas atteint les objectifs fixés seront tout de suite limogés. Il n’y aura pas de place pour le favoritisme ou le népotisme, a-t-il souligné. Ce sera également un gouvernement où la parité de genre sera respectée, selon Andry Rajoelina qui précise que la réconciliation nationale devra ainsi se traduire par la collaboration de tous les Malgaches, de tous ceux qui ont la capacité, l’expertise et la volonté de développer Madagascar.

Quant au nerf de la guerre, en d’autres termes les moyens financiers, Marc Ravalomanana réitère sa volonté de s’appuyer sur les apports des bailleurs tandis que Andry Rajoelina préconise de se baser sur nos ressources propres. Il s’agira pour lui de mettre en œuvre une bonne gestion, ce qu’il a déjà prouvé durant la Transition et pour laquelle il a obtenu le satisfecit des institutions financières étrangères, a-t-il déclaré.



Étiquettes : , , ,
Ajouter commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *