publicite lactualite

Présidentielle Madagascar : Débat Marc Ravalomanana – Andry Rajoelina sur TVM

ravalomanana - rajoelina
Les 2 candidats se donnent rendez-vous pour un ultime face-à-face le 16 décembre 2018.
Par le 10 décembre 2018 à 12:05

Le premier face-à-face entre les 2 candidats pour le second tour s’est déroulé sur fond de règlement de compte sur la crise de 2009 dont Ravalomanana et Rajoelina avaient été les principaux protagonistes.

Le plateau de la chaîne audiovisuelle nationale a accueilli dans la soirée du 10 décembre le premier des deux face-à-face entre les deux candidats organisés par la CENI dans le cadre du second tour de la présidentielle. Un face-à-face durant lequel chacun d’eux aurait dû exposer  son programme ou ses projets afin de résoudre les problèmes socio-économiques subis par les Malgaches. Mais au final, la majeure partie des 3 heures qu’a duré ce face-à-face a été un règlement de compte sur la crise de 2009 qui a abouti, rappelons-le,  à la destitution de Marc Ravalomanana, le candidat N°25 dans la course à la présidentielle actuelle, et l’accession de Andry Rajoelina, le candidat N°13, aux rênes du pouvoir durant la Transition.

On en est ainsi revenu aux habituelles polémiques entre les 2  camps antagonistes où chacun a revisité à sa façon  « les » coups d’État (de 2002 et 2009), la construction de l’Hôtel de ville de la capitale, les trafics de bois de rose, le financement de la Transition, mais également les accaparements de terre du régime TIM.

Expositions sommaires

Chacun des 2 candidats a pu néanmoins exposer sommairement son projet pour lutter contre l’insécurité, la mise en place de la bonne gouvernance  ainsi que pour le redressement économique de Madagascar. Ainsi, si Marc Ravalomanana se donne 100 jours pour  mettre fin à l’insécurité, Andry Rajoelina, quant à lui, a expliqué son programme pour résorber les vols de bovidés via l’utilisation des moyens technologiques (drones et puce électronique). En ce qui concerne la gouvernance chacun s’est efforcé, toujours sommairement d’expliquer ses projets quitte à faire dans la contradiction notamment l’instauration d’un « régime présidentiel fort » et en même temps d’une « décentralisation effective » déclarée par le candidat N°25.

Enfin, Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina ont tous deux déclaré leur volonté de remettre le pays à flot, économiquement s’entend, et d’y mettre en oeuvre le véritable développement. Ainsi, si le premier table sur les financements que l’Union européenne lui aurait promis, son jeune rivale mise sur les richesses naturelles dont regorge la Grande île.

Les 2 candidats s’affronteront le 16 décembre prochain pour un ultime face-à-face avant le scrutin du 19 décembre.



Étiquettes : , , ,
Ajouter commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *