publicite lactualite

Election présidentielle : Marc Ravalomanana se dit « fin prêt pour le second tour »

marc ravalomanana cua et second tour
Marc Ravalomanana a également tenu à remercier ceux qui ont voté pour lui lors du premier tour.
Par le 26 novembre 2018 à 12:42

Le candidat N°25 Marc Ravalomanana se dit prêt à affronter le second tour de la présidentielle à Madagascar. En tant que conseiller spécial au sein de la CUA, il a également apporté des précisions sur les problèmes des ordures et des remblaiements illicites.

En marge du point de la réunion qu’il a effectué avec les conseillers municipaux de la capitale dans la matinée de ce 26 novembre 2018, réunion concernant les problèmes des ordures dans la capitale, Marc Ravalomanana a également répondu aux journalistes qui l’ont interrogé sur la suite du processus électoral. Ainsi, le candidat N°25 s’est dit fin prêt pour le second tour de la présidentielle. Il a même précisé que sans cette demande expresse des responsables communaux à son endroit, notamment pour connaître les tenants et les aboutissants dans le problème de la collecte des ordures dans la capitale, il aurait déjà été en train de sillonner l’espace aérien de Madagascar pour aller à la rencontre des populations des provinces dans le cadre de la précampagne électorale.

Concernant toujours l’élection présidentielle, Marc Ravalomanana espère que la HCC publiera les résultats de l‘élection ce mercredi 28 novembre 2018 en total respect du choix populaire.

Blocage « en haut lieu »

Pour en revenir à cette réunion qui s’est tenue avec les responsables communaux ainsi que les responsables au niveau des départements ministériels concernés, elle a permis de savoir, d’après toujours Marc Ravalomanana,  qu’il existe des blocages en haut lieu en matière d’assainissement de la capitale. En effet, le ministère de l’Eau, de l’Assainissement et de l’Hygiène a déclaré à Marc Ravalomanana, également Conseiller spécial de la mairesse de la capitale, qu’il ne peut rien faire étant donné les blocages au niveau de sa hiérarchie. « Hiérarchiquement, je ne connais que 2 personnes au-dessus d’un ministre », a souligné Marc Ravalomanana en réponse à la question d’un journaliste lui demandant si ces blocages provenaient du Premier ministre.

Faux documents

Enfin, le problème des remblaiements illicites a également été abordé lors de cette réunion. Ainsi, selon les informations qu’on a transmises à Marc ravalomanana lors de cette réunion, les auteurs de ces remblaiements possèdent des autorisations, mais il s’agit de faux documents étant donné que ceux qui y ont apposé les cachets ne sont plus au sein de la Commune urbaine d’Antananarivo (CUA). « Néanmoins, ils détiennent toujours entre leurs mains les copies des cachets officiels du fait qu’ils travaillaient auparavant au sein de la délégation spéciale », a-t-il souligné. Le SG de la CUA  Heriniaina Razafimahefa de renchérir que les dispositions ont été prises, notamment la mise en fourrière des camions qui transportent ces remblais. « 5 camions ont déjà fait l’objet d’une telle mesure samedi dernier», a conclu ce dernier.



Étiquettes : , , ,
Ajouter commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *