publicite lactualite

Dossier Mbola Rajaonah : Le BIANCO apporte ses précisions

mbola rajaonah
Mbola Rajaonah, le PDG de RLM communication
Par le 26 novembre 2018 à 10:18

Le Bianco a finalement sorti un communiqué officiel afin de faire taire les rumeurs selon lesquelles il a été instrumentalisé afin de s’acharner sur Mbola Rajaonah, le nouvel allié du candidat Marc Ravalomanana.

Mbola Rajaonah, l’un des conseillers spéciaux de l’ancien président de la République Hery Rajaonarimampianina a été auditionné par le bureau indépendant anti-corruption (BIANCO) dans la journée du lundi 19 novembre 2018, audition qui s’est poursuivie le lendemain. Par la suite, son domicile a fait l’objet d’une perquisition. Mbola Rajaonah, l’ancien conseiller spécial de Hery Rajaonarimampianina du temps où il était président de la République, n’était pas présent lors de cette perquisition.

Pour rappel, Mbola Rajaonah est plus connu sous le sobriquet de Mbola Tafaray du fait qu’il est le PDG de la société de transit « Tafaray » que lui ont légué ses parents. Il a toujours été proche du couple Rajaonarimampianina. Il est également à la tête de la société dénommée RLM communication qui assemble en son sein divers organes de presse comme les quotidiens Triatra, La dépêche, La ligne de mire, Akon’I Madakasikara et Le citoyen; les stations audiovisuelles AZ et Radio Télévision Nakay; ainsi que les journaux en ligne LaChasse-info et 24h Mada font également partie de cette société qui, auparavant, était à la solde du régime HVM.

Orchestrées par le PM ?

Mais durant la campagne électorale pour le 1er tour de l’élection présidentielle, RLM communication a roulé pour le candidat N°25 Marc Ravalomanana, délaissant le candidat N°12 Hery Rajaonarimampianina. Il est même devenu l’un des principaux financiers de la campagne électorale du candidat N°25.  Et c’est cette alliance entre Mbola Tafaray et Marc Ravalomanana qui est à l’origine des rumeurs selon lesquelles la convocation de Mbola Tafaray par le Bianco ainsi que la perquisition de son domicile constituent une manière d’intimider ou de s’acharner contre ce dernier, et par ricochet, contre Marc Ravalomanana. Des intimidations qui, selon toujours ces rumeurs, ont été orchestrées par le PM Christian Ntsay, « le Premier ministre nommé par Andry Rajoelina ».

C’est la raison pour laquelle le BIANCO (Bureau indépendant anti-corruption) a sorti ce communiqué en date du vendredi 23 novembre 2018 que nous publions dans son intégralité.

——————————–

PRECISIONS DU BIANCO

Concernant le dossier Mbola Rajaonah

Concernant le Dossier Mbola RAJAONAH Compte tenu des rumeurs malveillantes et des fausses informations véhiculées ici et là concernant le traitement du dossier relatif au citoyen Mbola RAJAONAH, le Bureau Indépendant Anti-Corruption estime que les précisions ci-après s’imposent :

  • La Branche Territoriale du BIANCO à Toamasina a été saisie de doléances en date du 04 juillet 2017 impliquant le citoyen Mbola RAJAONAH et consorts de plusieurs faits de corruption et assimilés. Les investigations ont débuté depuis lors et continue jusqu’à ce jour.
  • Entre temps, le BIANCO a également reçu une délégation judiciaire émanant du Pôle Anti-Corruption (PAC) le 27 juillet 2018, requérant au BIANCO de traiter un autre dossier concernant l’intéressé avant le 19 octobre 2018. Aussi la convocation de l’intéressé le 19 novembre 2018résulte de la suite réservée à cette délégation judiciaire après une demande de prolongation d’un mois pour son exécution en raison du volume et de la complexité du dossier.
  • Ainsi, les convocations, interrogatoires et autres actes d’enquêtes concernant le citoyen Mbola RAJAONAH ayant défrayé la chronique ces derniers temps ne sont que la continuation logique des investigations du Bureau qui ont commencé depuis plus d’un an et ne sont aucunement liés au contexte politique actuel.
  • Le BIANCO travaille en toute indépendance et traite tous les dossiers en toute objectivité et impartialité sans aucune autre considération et continuera de le faire pour l’intérêt de la nation.
  • Le BIANCO invite tout un chacun à se méfier des rumeurs et à rester vigilant par rapport aux agissements des uns et des autres tendant à manipuler le public sur certains faits. Il est de l’intérêt de tous, de vaincre l’impunité, et, ce n’est qu’ensemble, que nous vaincrons la grande corruption dans notre pays. Luttons !



Étiquettes : , ,
Ajouter commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *