Projet Lamina : Un concours pour les transporteurs amis des PSH

Publié par le 30 novembre 2017 à 10:11
taxi be

A la fin du parcours, le projet Lamina lance un concours pour sensibiliser les transporteurs sur le respect des droits des personnes en situation de handicap (PSH) ou celles à mobilité réduite (PMR).

Quelques taxi-be d’Antananarivo seront choisis pour participer au concours “transporteurs amis des PSH”. Organisé dans le cadre de la réalisation du projet Lamina ou Lalanjotra Miahy ny Namana”, le concours cible les membres d’équipage des taxi-be, les coopératives de l’UCTU, de l’UCTS, de la FMA ainsi que les propriétaires des véhicules de transports.

L’idée est d’initier les personnes cibles aux changements de comportement qui se doivent, allant dans le respect des droits des personnes en situation de handicap (PSH) ou encore de celles à mobilité réduite (PMR). Un délai de deux mois à compter du 27 novembre 2017 dernier leur est imparti pour entreprendre les changements. Durant cette période, les faits et gestes des personnes clés seront observés et analysés. Celles qui auront adopté les bons gestes et les meilleurs comportements se verront offrir des prix dont la cérémonie de remise est fixée pour la clôture officielle du projet Lamina.

Voyager dignement

Voyager dans la dignité, surtout dans les transports en commun, n’est pas toujours évident pour les personnes en situation de handicap et celles à mobilité réduite. Le concours “transporteurs amis des PSH” se veut dans ce cas de briser cette chaîne d’obstacle à la jouissance des droits des personnes mal portantes. Pour ce faire, les initiateurs du projet comptent mettre en place une “institutionnalisation du concept” en engageant toutes les institutions en rapport avec le transport à prendre part aux actions de plaidoyer, de sensibilisation et d’interpellation en faveur du respect des droits des PSH et des PMR. Une façon pour les initiateurs d’encourager tous les acteurs à adopter les bons comportements envers les PSH et les PMR.

A lire également :  DRS Menabe : « les rumeurs sont plus dangereuses que la peste »

Sujets associés
Étiquettes : ,
Ajouter commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez