Changements climatiques : Le calendrier cultural à revoir

Publié par le 22 septembre 2017 à 17:35 - mis à jour le 24 septembre 2017 à 12:41
riziere

Bien que ne participant à la pollution de la planète, Madagascar figure parmi les pays où les effets des changements climatiques se ressentent le plus. D’où la nécessité d’adopter un nouveau calendrier cultural dans certaines régions de l’île.

30 jours de décalage

« Le calendrier cultural malgache s’est décalé de trente jours environ. Du coup, les agriculteurs malgaches devraient eux aussi décaler leur calendrier et ne plus s’accrocher au calendrier classique ne répondant plus à la réalité actuelle », c’est ce qu’a déclaré  le général Mamy Razakanaivo, secrétaire exécutif de la Cellule de Prévention et Gestion des Urgences, à l’hôtel Panorama à Andrainarivo. En effet, des études sur l’influence de la variabilité climatique sur la production agricole ont été menées préalablement pour se pencher sur cette problématique. «  Ainsi, l’application du nouveau calendrier est prévue à partir de la prochaine saison culturale », a-t-il ajouté. Des ateliers de vulgarisation et de sensibilisation des outils recueillis ont été par la suite effectués.

Effets néfastes à la production de riz

Pour nombreuses régions de l’île, le manque considérable de pluie, la sècheresse et la montée – inopportune – des eaux sont quelques-unes des manifestations des effets du changement climatique. Et ces faits là sévissent gravement à la culture vivrière locale, notamment la production rizicole. Le général Mamy Razakanaivo a affirmé que le SAVA et l’Alaotra – véritables greniers du pays – jouent un rôle important dans la production de riz à Madagascar. Pourtant, un particulier bouleversement des saisons a été remarqué dans ces régions-là. « La mise en application de ce nouveau calendrier cultural est assez urgente pour elles. Ce, afin de permettre une meilleure résilience des deux régions et également pour une amélioration de la production du riz », a souligné le secrétaire exécutif de la Cellule de Prévention et Gestion des Urgences.

Sujets associés
Ajouter commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *