Rentrée scolaire : les écoles catholiques maintiennent la date du 25 octobre !

Publié par le 24 octobre 2017 à 06:44
rentree scolaire ecole catholique
Certains établissements catholiques affichent déjà la rentrée pour le 25 octobre 2017.

Les écoles catholiques ouvriront leur porte le mercredi 25 octobre prochain selon les dires du Vicaire général d’Antananarivo.

Les propos du Vicaire général d’Antananarivo ont été on ne peut plus claire. « La date du 25 octobre prévue pour la rentrée des écoles catholiques est maintenue » a fait savoir le monseigneur Ludovic Randrianantoandro. En effet, joint au téléphone, ce haut responsable de l’église catholique de la capitale malgache a nettement fait comprendre que les écoles catholiques d’Antananarivo ne reviendront pas sur sa décision. Avant d’expliquer qu’une réunion est prévue, se dérouler ce 24 octobre 2017 pour communiquer les mesures que les responsables des écoles catholiques vont prendre et appliquer à la lettre. « Les directeurs des écoles catholiques (Didec) vont se réunir ce mardi 24 octobre pour discuter des mesures à prendre afin de permettre la rentrée scolaire » a-t-il fait savoir.  Le vicaire général d’Antananarivo d’enchérir que « seront également présent les représentants du ministère de la Santé publique, ceux du ministère de l’Éducation nationale, ceux des partenaires des écoles catholiques, mais surtout ceux des organismes internationaux ». Le monseigneur Ludovic Randrianantoandro a également noté que « des supports de sensibilisation et communication ont été doté aux écoles catholiques, par les organisations internationales, pour faciliter la réalisation des actions à entreprendre ». Une façon pour le monseigneur de rappeler que les organisations internationales approuvent la décision.

A lire aussi : Report de la rentrée scolaire : la Didec Antananarivo conteste

Tôlés générales

Les réactions par rapport à la décision continuent de se faire aussi bien dans les réseaux sociaux que dans la vie quotidienne des Malgaches. En effet, bons nombres de parents pestent ladite décision en dénonçant « l’irresponsabilité des dirigeants des écoles catholiques ». « Les enfants sont fragiles et sont facilement susceptibles d’être infectés par la peste. Et si jamais cela arrive, je ne vois qu’un seul responsable, l’école catholique ! » pouvait-on lire dans une publication de facebook. Si certains parents avancent la raison liée aux pertes financières causées par le non-paiement des écolages, d’autres y voient une coloration politique. « A maintes reprises, l’Église catholique a envoyé des messages aux tenants du pouvoir sans que ceux-ci ne les ont pas considérés. Et avec cette contestation des mesures officielles, la catholique - la Grande – a montré qu’elle peut passer outre les dispositions du régime » a avancé un autre internaute.

A lire également :  Epidémie de peste à Madagascar : La situation bientôt maitrisée

Quand les doutes persistent !

La tôlée qui a suivi la déclaration de la Direction des écoles catholiques (Didec) d’Antananarivo du samedi 21 octobre dernier a quelque peut perturbée les parents d’élèves. Hier, bons nombres d’entre eux se sont précipités dans les écoles où sont inscrites leurs enfants pour avoir de plus ample information. Mais, les responsables auprès des écoles catholiques les ont fait revenir mardi 24 octobre 2017 vers 16 h. Soit, après l’obtention des décisions sorties lors de la réunion des directeurs des écoles catholiques et des responsables auprès des ministères. Les dispositions à prendre, les mesures d’accompagnements ainsi que les garanties sur la santé des enfants qui vont reprendre les bancs des écoles mercredi 25 octobre prochain dépendent donc de la réunion du mardi 24. Histoire à suivre.

Sujets associés
Étiquettes : ,
Ajouter commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez