Restitution des armes illégales : Pour le retour de la confiance de la population

Publié par le 24 septembre 2018 à 23:24
mois de l'amnistie

Le Premier ministre Christian Ntsay, a ouvert officiellement ce 24 septembre 2018  la formation des responsables en charge de l’exécution du « mois de l’amnistie ».

Le chef du gouvernement a souligné que le « mois de l’amnistie » fait partie du processus de lutte contre la prolifération des armes illégales. Il s’inscrit dans le cadre de l’application de la feuille de route de l’Union Africaine « faire taire les armes en Afrique, à l’horizon 2020 », et contribue aussi à la restauration de l’autorité de l’État. « Nous attendons une confiance retrouvée entre la population et les différents responsables qui sont liés directement à la question de sécurité », a affirmé le Premier ministre Ntsay Christian, en faisant appel à la prise de responsabilité de tout un chacun.

Pour rappel, le « mois de l’amnistie » a débuté le 14 septembre dernier. C’est une période que les forces armées ont fixée pour permettre aux détenteurs d’armes illégales de régulariser de leur plein gré leur situation devant l’administration.

A lire également :  Réconciliation nationale : Le CFM s’apprête à passer à l’action

Sujets associés
Étiquettes :
Ajouter commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez