Japon : La diplomatie économique malgache passe à l’offensive

Publié par le 4 décembre 2017 à 22:26
hery rajaonarimampianina visite le japon
La délégation malgache durant la visite de la compagnie japonaise Nec

Durant les quatre années de son mandat, le président Hery Rajaonarimampianina enchaîne les tournées internationales. La diplomatie économique malgache passe à l’offensive.

Après la conférence de bailleurs et des investisseurs de Paris, les forums économiques de Singapour, de Chine, de Londres et récemment en Italie, voilà que les investisseurs japonais sont courtisés pour investir davantage à Madagascar. Cette croisière de charme s’effectuera durant trois jours de voyage de délégation présidentielle au Japon jusqu’au 6 décembre prochain.

Ce lundi 4 décembre, cette délégation s’est envolée pour le Japon. Elle est composée notamment de ministres, à savoir celui des affaires étrangères, celui auprès de la Présidence chargé de l’agriculture, celui chargé de l’Aménagement du territoire, sinon celui des Transports, auxquels ses sont joints des d’opérateurs économiques. Ce groupe effectuera des visites du géant de l’informatique et de la télécommunication, Nec, ainsi que  du septième Port de Tokyo, le 45ème au monde, avec plus de 40 000 employés et 441 millions d’EVP (Equivalent Vingt Pieds) d’échanges.

Une occasion d’évoquer des perspectives de partenariat en matière de d’informatique, de technologie de l’information et de communication, ainsi que d’échanges des expériences en matière d’infrastructures portuaires.

Demain, mardi 5 décembre, plusieurs dizaines d’investisseurs japonais sont attendus au «Madagascar – Japan, forum business» auquel le numéro un de l’exécutif sera l’invité d’honneur. Nombreux secteurs tels que les infrastructures, les mines ou encore le domaine des technologies intéressent les investisseurs japonais.

A lire également :  Investissement: Cinq secteurs d’activité intéressent les Italiens

Les investisseurs japonais sont déjà présents dans le domaine des infrastructures pour ne parler que la construction du boulevard de Tokyo sous le régime Ravalomanana et dans les projets miniers en l’occurrence Ambatovy. Par ailleurs, le gouvernement japonais intervient notamment dans le développement rural à travers l’Agence de Coopération japonaise (JICA) à l’aide de projets de développement de l’agriculture en particulier le riz, « le Papriz ». Parmi les grands projets en cours, il y aura l’extension du port de Toamasina dont les travaux débuteront en 2018.

Pour en revenir au Japon, lors de la dernière journée, le mercredi 6 décembre, le chef de l’Etat malgache rencontrera le numéro un de l’exécutif et l’empereur du Japon, Akihito au palais impérial à Tokyo.

Sujets associés
Étiquettes : ,
Ajouter commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez