Assemblée Nationale : Les députés sont insatisfaits du rapport d’activité du gouvernement

Publié par le 24 novembre 2017 à 17:27 - mis à jour le 15 février 2018 à 14:22
assemblé nationale
(Photo Archive)

Le gouvernement a présenté le rapport de ses activités ce jeudi 23 novembre à Tsimbazaza. Les députés ne sont pas satisfaits.

Le gouvernement a notamment insisté sur ses efforts dans les domaines du social et de la bonne gouvernance, tout en présentant ses réalisations et perspectives économiques.

En ce qui concerne le secteur social, l’accent a été mis sur la réalisation de programmes en faveur des personnes vulnérables, sur les investissements en matière d’infrastructures sanitaires et de recrutement de personnel sanitaire, sur l’amélioration de la scolarisation, entre autres, par la distribution de près d’un million de kits scolaires dans les 22 régions. Quant à la lutte contre l’insécurité, en particulier les vols de bovidés et la sécurisation rurale, le rapport présenté par le gouvernement fait état d’une augmentation du taux de récupération des zébus volés jusqu’à 60 %.

Nombreux députés ont, toutefois, haussé le ton face aux fléaux sociaux actuels, notamment l’insécurité grandissante, aussi bien en milieu urbain que rural, ainsi qu’à l’inflation, en particulier du prix du riz. Pour la lutte contre l’insécurité, ils ont sollicité une stratégie plus efficace : l’achat de matériels et équipements nécessaires, tout en insistant sur l’augmentation de l’effectif des agents de forces de l’ordre au niveau local.

A lire également :  Ny Rado Rafalimanana : « La tenue des élections est incontournable »

Promesses non tenues

Par ailleurs, les parlementaires ont profité de l’occasion pour interpeller le gouvernement sur les promesses non tenues concernant leurs circonscriptions respectives. La députée de Beroroha, Harifanja Francette Razafindrakoto a ainsi rappelé la promesse du chef de l’État concernant la construction de routes reliant Ranohira à Beroroha, ainsi que l’installation d’une centrale solaire dans cette localité. Quant à la flambée du prix du riz, des députés comme la députée élue dans le premier arrondissement Hanitra Razafimanantsoa, sont allés jusqu’à demander à ce que l’Etat voie de près la production de riz, notamment à travers l’appui technique aux paysans.

En outre, des députés ont remis sur le tapis des problèmes récurrents tels que le non-paiement de plusieurs mois d’arriérés des indemnités des chefs de fokontany dans nombreuses régions, sinon sur le flou concernant l’octroi de subventions exceptionnelles aux communes.

Cette session parlementaire a surtout été marquée par l’absence de la majeure partie des députés, ainsi que de certains ministres. Ainsi, c’est dans un hémicycle clairsemé que la séance s’est tenue. Prévue s’achever ce jour, vendredi 24 novembre, la session a pris fini hier même, le Gouvernement ayant répondu à toutes les questions posées par les députés.

Sujets associés
Étiquettes :
Ajouter commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez