Insécurité grandissante : L’étau se resserre autour du gouvernement Mahafaly

Publié par le 10 novembre 2017 à 22:57 - mis à jour le 20 février 2018 à 15:25

Les députés n’ont pas mis de l’eau dans leur vin pour pointer du doigt l’inefficacité du gouvernement dans la lutte contre l’insécurité, un fléau national. L’étau se resserre autour du gouvernement Mahafaly au moment où la motion de censure se profile à l’horizon.

50 députés sur les 151 de la Chambre basse ont interpellé hier 9 novembre à Tsimbazaza, cinq responsables au sein du gouvernement. Il s’agit du ministre de la Défense nationale, Béni Xavier Rasolofonirina, celui de la Sécurité publique, Mamy Jean-Jacques Andrianisa, le secrétaire d’Etat à la gendarmerie, le secrétaire général de la Justice qui représente la ministre Garde des Sceaux Elise Alexandrine, ainsi que le secrétaire général du ministère de l’intérieur qui représente le ministre et premier ministre, Mahafaly Olivier Solonandrasana.

En effet, les parlementaires se sont accordés à dire que la corruption qui gangrène le système judiciaire, la complicité des agents de la Justice et des forces de l’ordre avec les dahalo, et l’insuffisance des moyens matériels constituent d’ importants facteurs de blocages de la lutte contre l’insécurité. De ce fait, ils exhortent le gouvernement à trouver des solutions durables à ces problèmes.

Contrôle des armes de guerre

La députée élue d’Ikalamavony, Ialy Rakotoniaina interpelle également l’Etat concernant le contrôle des armes massives utilisées par les dahalo. Par ailleurs, des députés ont même demandé à ce que les budgets du ministère de la Défense nationale, celui de la Sécurité publique, ainsi que la Gendarmerie soient doublés dans la loi de Finances de budget, afin de doter les forces de l’ordre d’hélicoptères pour la lutte contre l’insécurité dans les zones rouges ou difficiles d’accès.  Ils ont par ailleurs demandé l’élargissement du Bataillon Interarmes de l'Armée malgache (BIA) à l’instar de ce qui a été entrepris à Ihosy.

A lire également :  Andry Rajoelina reconduit Ntsay Christian au poste de Premier Ministre

Les efforts du gouvernement

Les ministres pour leur part, ont mis l’accent sur les efforts du gouvernement, notamment le lancement à Ihosy du bataillon interarmes qui œuvre dans sept régions, sur l’augmentation de l’effectif des forces de l’ordre et sur l’opération d’assainissement menée dans leurs ministères respectifs, face à la corruption. Toutefois, concernant la question de moyens matériels, ils n’ont rien promis.

Il est à noter que l’Armée malagasy dispose de deux hélicoptères dont l’un est utilisé dans la partie Sud et  l’autre, dans la partie centrale et le Nord. En ce qui concerne en particulier l’insuffisance d’effectif, le ministre de la défense nationale a abordé le lancement du rengagement au sein de l’armée dont le quota annuel, selon ses dires, a été révisé à la hausse.

Sujets associés
Étiquettes : , ,
Ajouter commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez