Port Toamasina : 2 000 conteneurs à déplacer

Publié par le 17 avril 2018 à 19:10
port toamasina
Le Grand port de Toamasina est saturé (© Mamy Randrianasolo / lactualite.mg)

Les dirigeants du port de Toamasina avancent la nécessité de déplacer pas moins de 2 000 conteneurs pour permettre le désengorgement du port. Le secteur privé se plaint de ses millions d’euros et de dollars perdus.

Le désengorgement du Grand port est un véritable casse-tête pour les dirigeants et les utilisateurs. Des dialogues public-privé (DPP) s’enchaînent pour en trouver des solutions bien que celles-ci ne soient que temporaires. D’après les dirigeants de la Société du Port à gestion autonome de Toamasina (SPAT), la plupart des solutions avancées jusqu’ici restent au stade théorique. La plus réaliste serait de déplacer pas moins de 2 000 conteneurs, qui n’ont pas été enlevés par leurs propriétaires du terminal pour libérer en partie l’espace. Cette mesure s’ajoutera avec les dispositions déjà prises, notamment l’achat de grues de quai par la société responsable de l’arrivée des conteneurs (MICTSL) et la création d’une aire d’entreposage supplémentaire de 5 ha, pour augmenter la capacité actuelle du terminal à conteneurs de 19 ha.

De son côté, le secteur privé exige une solution immédiate aux problèmes. Hery Lanto Rakotoarisoa, président du Groupement des entreprises franches et partenaires (GEFP) avance l’aménagement du parking des camions transporteurs de marchandises et la régulation sur rendez-vous de leurs circulations sur le port afin d’éviter les embouteillages. Le secteur privé entend garder un œil sur l’application de ces dispositions étant donné qu’il est le plus à pâtir du problème de saturation du port de Toamasina depuis quelques années déjà. « Les industriels perdent des millions d’euros et de dollars, puisque les entreprises n’arrivent plus à respecter le délai imposé par leurs clients pour l’acheminement de leurs produits. Ils n’ont ainsi d’autres choix que de procéder à des chômages techniques partiels », révèle le président du GEFP. Rappelons-le, un projet d’extension du port de Toamasina a été convenu avec les Japonais, mais il faudra attendre à l’horizon 2020 pour le démarrage des travaux.

A lire également :  Tourisme Madagascar : Le ministre à la rencontre des opérateurs de Nosy Be

Sujets associés
Étiquettes : ,
Ajouter commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez