Consommation en riz : 1 000 tonnes pour la capitale

Publié par le 12 décembre 2017 à 10:47 - mis à jour le 13 décembre 2017 à 22:07
riz Madagascar
© Solofo R./lactualite.mg

Lundi 11 décembre, 14 camions semi-remorques chargés de 1000 tonnes de riz importées ont débarqué dans la capitale. Le ministère du Commerce et de la Consommation annonce que, grâce à cela, le prix va continuer à baisser.

 Importation massive. L’Etat veut assurer des festivités de Noël et du Nouvel An, sans souci, pour les Malgaches. Dans cette optique, le ministère du Commerce et de la Consommation (MCC) et le Task force, récemment créé, surveillent de près les importations de riz. Hier, 11 décembre, la direction générale du Commerce et de la Consommation (DGCC) a conduit une mission de contrôle sur le marché d’Anosibe où 1 000 tonnes importées ont été débarquées.

A lire aussi :

Consommation : Le prix du riz importé amorce une baisse

Selon les explications de cette Direction, une quantité importante est destinée pour les marchés d’Antananarivo. Après Tana, l’opération de ravitaillement en riz importé va se poursuivre dans les environs de la capitale, entre autres à Antanifotsy, Ambatolampy et Ambohimandroso, ainsi que dans les régions telles que Diana. « Une quantité importante est déjà stockée dans le port de Toamasina. Une offre qui devrait faire diminuer les prix, surtout ceux de l’importé. D’autres arrivages de riz conventionnel sont attendus dans le courant de la semaine pour ravitailler le marché des autres villes », annonce le DGCC.

A lire également :  Commerce : Tendance haussière des prix du riz

L'importation en riz a presque doublé

Compte tenu de cette offre de plus en plus abondante, le prix du riz importé continue à baisser. Ces derniers jours, ceci est passé de 1 650 ariary le kilo, voire 1 800 ariary chez certains commerçants à 1 580 ariary actuellement. Le prix des variétés locales reste, toutefois élevé à 2500 ariary le kilo pour la Makalioka, et 2350 ariary pour le vary gasy.

Les autorités rappellent qu’en cette période de fêtes, l’importation de riz est inévitable pour éviter la pénurie de cette denrée alimentaire. Ainsi, depuis fin novembre, le pays en a importé plus de 500 000 tonnes, soit presque le double de son volume d’importation annuel qui est de moins de 300 000 tonnes.

Sauf changement, l’Etat compte en importer 100 000 tonnes par cargo, à partir du 15 décembre. Il reste à savoir si les consommateurs vont opter ou pas pour le riz importé, avec le prix qui devrait continuer à baisser.

Sujets associés
Étiquettes : ,
Ajouter commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez