Ambatovy : Sherrit réduit définitivement sa part

Publié par le 13 novembre 2017 à 21:37
ambatovy
(© Ambatovy Minerals S.A. et Dynatec)

La société Sherrit International a diminué à 12% sa part dans le projet Ambatovy, contre 40% auparavant. Ambatovy fournit les 30% des devises dans le pays.

Ambatovy tourne une nouvelle page. L’accord définitif pour la restructuration de la gestion de cette compagnie exploitant du nickel et du cobalt a été signé en fin de la semaine dernière d'après l’agence d’information économique Ecofin.

Cet accord stipule la réduction à 12% de la part de la société canadienne Sherrit International dans le projet Ambatovy, contre 40% au départ. Elle a ainsi transféré les 28% de sa part à ses partenaires Sumitomo Holding et Korea Resources, comme l’a indiqué l’accord de principe annoncé au mois de mai 2017. En contrepartie, ces derniers lui supprimeront une partie de ses dettes d’un montant de 1,3 milliard de dollars.

« La signature de l’accord définitif pour restructurer le partenariat de coentreprise d’Ambatovy représente une étape importante. Cette entente élimine l’incertitude causée par la dette sans recours d’Ambatovy, tout en nous conservant une participation dans la plus grande mine de nickel latéritique finie au monde. La clôture de la transaction représentera l’aboutissement de nombreuses discussions avec nos partenaires et autres prêteurs ces trois dernières années », indique le PDG de Sherrit, David Pathe, dans un communiqué publié sur son site web.

A lire également :  Investissement: Cinq secteurs d’activité intéressent les Italiens

Près de 400 entreprises malgaches tirent profit d’Ambatovy

Rappelons que ce projet pose des problèmes sur investissement avec la chute du prix du nickel de ces dernières années. En 2007, ceci a été de 52 000 dollars la tonne, alors que les douze derniers mois, il est négocié entre 8 500 et 12 000 dollars la tonne. Quoi qu’il en soit, Sherrit entend continuer à financer le projet à hauteur de 23 millions de dollars jusqu’en 2024.

Le projet Ambatovy est l’un des plus grands contributeurs dans la caisse de l’Etat malgache. Les estimations de la société projettent un montant de 50 millions de dollars par an pendant les dix premières années pour arriver à 4,5 milliards de dollars durant toute la vie du projet. La compagnie Ambatovy contribue, à elle seule, à 30% des rentrées de devises dans le pays. Près de 700 entreprises dont 400 Malgaches tirent profit de ce grand projet minier et quelque 3000 paysans vivent de l’approvisionnement en fruits et légumes de la compagnie. Il reste à savoir si cette restructuration va impacter les contrats avec les prestataires locaux d'Ambatovy.

Sujets associés
Étiquettes : ,
Ajouter commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez