Coopération Corée du Sud -Madagascar : un don de 5,5 millions de $ pour conserver la biodiversité malagasy

Publié par le 25 août 2020 à 15:18 - mis à jour le 25 août 2020 à 15:19
KOICA

5,5 millions $ c’est la somme octroyée par l’Agence de Coopération Internationale de la Corée du Sud à Madagascar pour la protection de la biodiversité (KOICA). Cette somme a été remise au cours d’une cérémonie virtuelle entrant dans le cadre du projet « Biodiversity Conservation and Sustainable Natural Resource Management for Integrated Community Development in National Parks of Madagascar (BIOCOM) ».

Ce projet d’une durée de 5 ans cherche avant tout à sauvegarder la biodiversité Malagasy à travers la protection des parcs nationaux d’Andohahela, Marojejy, la montagne des Français entre autres grâce à la fourniture de moyens de subsistance aux populations riveraines de ces zones protégées.

Ces parcs qui reposent sur la gestion de Madagascar National Parks sont avant tout des valeurs universelles exceptionnelles. Des parcs qui demeurent inestimables aussi bien pour la génération actuelle que pour la génération future. Une richesse non seulement pour la population malagasy mais aussi pour l’ensemble de la population mondiale.

Redonner une nouvelle impulsion dans la protection des ressources naturelles

Cette signature entre le gouvernement malagasy et la KOICA redonne un nouveau souffle à une lutte souvent délaisser au vu de la conjoncture sanitaire actuelle. Effectivement, grâce à cet appui de la Corée du Sud, c’est un pan de la biodiversité mondiale qui peut être préservé. Il permet surtout de renforcer la lutte contre les dégradations au sein de ces parcs et par la même occasion de ralentir l’appauvrissement de la biodiversité malagasy.

Selon l’ambassadeur de la Corée à Madagascar, LIM Sang-Woo « la signature de cet accord intervient à un moment très critique, car l’épidémie de coronavirus a encore plus accentué les défis auxquels Madagascar est confrontée pour la protection de sa biodiversité. Cet accord témoigne de l’engagement ferme de la Corée à travailler en étroite collaboration avec le gouvernement Malagasy et l’UNESCO pour protéger les richesses naturelles de Madagascar ». Propos recueillis par Orange Actus Madagascar.

A lire également :  Cyclone océan Indien : Encore huit systèmes attendus

Une action qui une fois de plus démontre toute l’application de la Corée du Sud dans sa collaboration avec l’UNESCO. Car oui l’UNESCO intervient depuis longtemps maintenant à travers un programme de conservation et d’éducation pour la Grande Île.

Cette cérémonie virtuelle s’est tenue en présence du ministre en charge de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, de l’Ambassadeur de la Corée du Sud à Madagascar, des représentants de l’UNESCO et du Ministre de l’Environnement et du Développement Durable.

Sujets associés
Étiquettes : , , ,
Ajouter commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez