EN CE MOMENT : Coronavirus Covid-19 Liberté d'expression Tsaradia

Eglise Foi et Guérison : 5 années au service du Seigneur Jésus Christ

| 2 mars 2018 à 22:11 | mis à jour le 2 mars 2018 à 22:32 | Le Mag
foi et guerison

L’église "Foi et guérison" ou "Finoana sy Fanasitranana" sera en liesse durant deux jours (samedi 3 et dimanche 4 mars) dans le cadre de la célébration de son 5e anniversaire. Il va de soi que ce sera la grande famille spirituelle de différentes églises qui a été conviée à ce jubilé.

À l’occasion du 5e anniversaire de l’église Foi et guérison sise à Andrefan’Ambohijanahary, le pasteur Sylvain Raherivahatr'aina qui en est le fondateur, se confie sur le pourquoi et le comment de sa paroisse qui a vu le jour le 3 mars 2013.

« Nombreuses sont les églises qui ont été créées à Madagascar, mais malgré ça, le Seigneur Jésus Christ m’a permis d’en édifier une de plus pour promouvoir davantage son ministère, celui qui mène vers le salut et la vie éternelle». La preuve du consentement du Seigneur Jésus Christ à la création de l’église « Foi et guérison ».

« Tout a commencé par une révélation. À chaque fois que je passais devant cette propriété où nous nous réunissons aujourd’hui, j’entendais une voix qui ne cessait de me répéter : « C’est ici, à cet endroit même que je bâtirai mon église ». Sur le coup, je n’ai pas compris. J’avais beau tourner la tête dans tous les sens pour voir où cela pouvait être, mais je n’arrivais pas à repérer l’endroit en question. Ce n’est que plus tard, quand j’ai reçu l’appel du propriétaire des lieux pour me signifier son accord en réponse à ma demande de location, que j’ai enfin compris que ce serait dans cette enceinte très spacieuse et bien clôturée. Et là, je me suis rendu compte que cet endroit répondait parfaitement aux critères que j’ai suggérés au Seigneur, à savoir : spacieux, clôturé et situé au bord de la route, donc facile d’accès ».

eglise evangelique foi et guerison

L'église évangélique Foi et Guérison.

Révélation en Israël

« En vérité, c’est en 2012, lors de mon premier séjour en Israël que j’ai eu la révélation de la part de Jésus Christ sur la nécessité d’édifier une église. J’avais l’habitude de me réveiller chaque matin à 2 heures pour prier, et c’est pendant cette séance matinale que le Seigneur Jésus Christ m’a révélé ce que je devais faire. Revenu au pays, je n’ai pas mis longtemps à découvrir la réalisation de ce qui m’a été annoncé », a expliqué le pasteur Sylvain Raherivahatr'aina.

A lire également :  Conseils pour bien s’entraîner avec une barre de traction

Et de poursuivre : « Mais dans tout cela, le Seigneur m’a appris à être attentif à sa voix, et n’agir que quand il me le permet. Bien entendu, vu les expériences que j’ai acquises durant les années que j’officiais au MRE, j’aurais pu depuis longtemps créer ma propre église et la diriger sans aucun problème technique, mais j’ai préféré attendre la voix du Seigneur pour connaître sa décision et son consentement, afin que je puisse jouir de sa bénédiction dans tout ce que j’allais entreprendre pour l’édification du ministère de Dieu».

Le pasteur a par ailleurs expliqué que dans la marche avec le Seigneur, il faut avoir la patience et la confiance en Lui, pour pouvoir entendre sa voix et connaître ses décisions. D’environ 2000 à son ouverture en 2013, les fidèles de l'église Foi et guérison sont aujourd’hui plus de 4000, soit le double.

Prêche, louange et comédie musicale au menu

Le Fils prodigue

Come?die musicale Le Fils prodigue par les jeunes de l'Église.

Au programme de la célébration du 5ème anniversaire ce samedi 3 mars, il y aura un premier culte relatif au jubilé qui verra la présence des invités, dont des personnalités, issues de bien d’autres églises. L’après-midi, il y aura une première partie consistant en louanges, qui sera suivie d’une comédie musicale, jouée par les jeunes de l’église dont le talent scénique n’est plus à présenter. Le lendemain, dimanche 4 mars, les cultes seront au nombre de deux au lieu de trois. La première entrée aura lieu à 7 heures, et la seconde, à 10 heures. L’après-midi, il s’agira de louanges auxquelles prendront part le fervent prédicateur en chanson, Joseph d’Af et le groupe de jeunes de Foi et guérison, « Tanora in Faith », ainsi que ceux de l’église Finoana sy fanasitranana de Toamasina.

A lire également :  Les bienfaits de la prière à l’archange Michaël

 

 -----------------------------------------------------

Le parcours spirituel du pasteur Sylvain Raherivahatraina

C’est vers la fin des années 80 que le pasteur Sylvain Raherivahatr'aina a reçu l’appel du Seigneur Jésus Christ, alors qu’il était membre du Groupe biblique des travailleurs. Et c’est au sein de cette association pieuse faisant partie du mouvement de Réveil évangélique qui a eu cours en cette époque qu’il s’est initié à l’art de la prédication qui l’amena à aller prêcher la Parole dans de nombreuses régions de Madagascar. Plus tard, en 2001, il intégra le Messager du Réveil évangélique (MRE) où il a suivi une véritable formation pastorale pour pouvoir seconder le pasteur Jocelyn Ranjarison.

« Avant la MRE, je n’ai pas suivi de véritables formations théologiques dans le sens conventionnel du terme. Par contre, j’ai lu beaucoup d’ouvrages littéraires de grands prédicateurs tels que Billy Graham, récemment décédé, sinon René Pache. Je me suis surtout basé sur la théologie évangélique préconisant la renaissance spirituelle par le Saint-Esprit », a-t-il confié.

Quitter son travail pour aller prêcher

Avant de se consacrer définitivement au ministère de Dieu, le pasteur Sylvain Raherivahatr'aina devait faire un choix difficile, celui de devoir quitter son emploi à l’Omnis, pour pouvoir prêcher la Parole de Dieu à plein temps. « Prenant mon courage à deux mains, et s’étant référé à ce qui est dit dans Genèse 15 :1 disant : « Abram, ne crains point ; Je suis ton bouclier, et ta récompense sera très grande », auquel je croyais fermement, j’ai effectivement démissionné de l’Omnis pour avoir plus de temps pour prêcher la Sainte Écriture ».

Aujourd’hui, il prêche aussi bien à l’église que sur les ondes radio et à la télé. Dans ce sens, à la chaîne Ma-TV, chaque dimanche, de 5h30 à 6h30 AM, il assure une émission télévisée intitulée « Mahafinaritra » dont il a décidé cette année de changer le nom en « Ho avy ny Tompo ». À la radio, le pasteur Raherivahatr'aina prêche également sur la FM 95, celle de la radio MRE, tous les dimanches matin, de 6h à 6h30 dans une émission dénommée « Hafatra ho ahy sy ho anao ».

410 Partages
Dans le même sujet :
À lire sur lactualite.mg