Formule 1 – Grand Prix d’Italie : Ferrari, pas loin de toucher le fond

Publié par le 7 septembre 2020 à 16:37
Charles Leclerc

Les deux SF1000 de l’écurie italienne n'ont pas réussi à terminer le Grand Prix d'Italie dimanche. Ce qui constitue la pire performance jamais réalisée sur son circuit d'origine depuis 70 ans. Un affront, une humiliation pour les tifosis.

L'équipe italienne a déjà connu deux abandons au "Temple de la vitesse", le dernier incident de ce type remontant à 1995. Mais jamais auparavant à Monza, Ferrari n'avait figuré ni dans le top 10 de la grille de départ ni dans le résultat de la course. Du moins avec une voiture.

« C'est la pire conclusion d'un week-end difficile », a déclaré Mattia Binotto, directeur de l'équipe Ferrari. "Déjà samedi,(les qualifications) ont été très difficiles. Ne pas terminer la course est encore pire".

https://twitter.com/VINH_SP95/status/1302962018060767232

Après une performance épouvantable lors du GP de Belgique, où les voitures ont terminé en 13e et 14e position, on ne pensait pas que Ferrari puissent avoir un résultat plus médiocre. Fatal erreur. Ferrari espérait quelque chose de mieux sur son propre terrain. Il en fut loin, très loin. Ce qui confirme le constat de certains experts, Ferrari est loin d’être un top team, au mieux une équipe de seconde zone. Cruel pour le constructeur de Maranello.

Une humiliation à domicile

Mais Ferrari a vécu un samedi misérable, et ses problèmes n'ont fait qu'empirer pendant la course elle-même. Sebastian Vettel a eu une panne de frein au 6e tour et est entré dans les stands en boitant, son disque de frein arrière droit étant en flammes. Son coéquipier Charles Leclerc s'est écrasé au 25e tour, provoquant un drapeau rouge pour la course.

A lire également :  FC Barcelone : le grand ménage continu, R.Koeman nommé entraineur

Au moins, aucun fan de Ferrari n'était là,en raison de la pandémie du nouveau coronavirus (COVID-19), pour voir cette débâcle historique de la Rossa. On est loin de l'année dernière, lorsque Leclerc a été acclamé par des milliers de fans passionnés de Ferrari sur le podium emblématique de Monza après avoir mis fin à neuf ans d'attente pour la victoire de l'équipe sur son circuit d'origine.

L'hymne national italien a retenti, oui, mais c'était pour l'équipe de la Faenza, AlphaTauri après que Pierre Gasly ait remporté une victoire improbable au terme d’une course tout aussi folle.

Le calvaire n’est pas prêt de s’arrêter avec une SF1000 moribonde

"Cette année, c'est très différent. Je pense que c'est probablement une bonne chose à cet égard qu'il n'y ait pas de fans", a déclaré Vettel. "La vie est comme ça. Cela dépend toujours de l'endroit d'où l'on regarde." Vettel a ajouté "nous devons garder la tête haute et attendre la semaine prochaine avec impatience et regarder les points positifs même s'ils sont très peu nombreux."

Ferrari espère faire beaucoup mieux lors de la course du week-end prochain, qui se déroulera également en Italie, au Mugello. Ce circuit de 5,245 km n'a jamais accueilli de course de F1 auparavant.

A lire également :  Microsoft : la guerre contre les deepfakes est lancée

Un nombre limité de fans sera autorisé pour la première fois cette saison, et ce sera également le 1000e Grand Prix de Ferrari. Cependant, dans une saison où Ferrari va de mal en pis, les attentes sont faibles.

Ferrari, un nom qui ne fait plus peur à personne

Vettel est quadruple champion mais n'a pas terminé dans les cinq premiers cette saison - et a été 10e ou moins en quatre courses - alors que les deux voitures ont abandonné dans deux des huit courses (GP de Styrie et GP d'Italie), Leclerc n'ayant pas non plus terminé le GP d'Espagne.

"En termes d'attentes, vous voyez clairement où nous en sommes. Ce n'est pas que nous puissions en attendre beaucoup", a déclaré S. Vettel. "J'espère que nous serons un peu mieux au Mugello, mais cela ne veut pas dire que nous nous battons pour le podium, il faut donc être réaliste. "Les attentes sont très faibles, mais nous espérons que le week-end se passera bien, un week-end sans problème. Ce serait un bon début".

https://twitter.com/romefabrice62/status/1302650782777569280

La dernière fois que Ferrari a terminé en dessous de la cinquième place du championnat des constructeurs remonte à 1980. L'équipe est actuellement sixième, et certains chercheront déjà à oublier cette saison, qui n'est même pas à mi-parcours.Ce n'est pas le cas de Mattia Binotto. « Nous ne devons rien oublier, nous devons apprendre", a-t-il déclaré. "Cette saison nous rendra plus forts. » C’est tout ce qu’on souhaite à Ferrari.

Sujets associés
Étiquettes : , , ,
Ajouter commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez